Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez les adolescents

Smartphone : les alertes sonores augmentent des troubles de l’attention

L’utilisation des smartphones augmente le risque de trouble de l’attention et d'hyperactivité chez les jeunes, selon une récente étude de l'université de Virginie.  

Smartphone : les alertes sonores augmentent des troubles de l’attention Epictura/stockasso

  • Publié 12.05.2016 à 17h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Vivre éloigner de son smartphone, c'est aussi vivre mieux. Une étude de l’université de Virginie (Etats-Unis), a analysé les effets des notifications sonores du téléphone portable sur le cerveau et le comportement. Ces travaux, publiés dans la revue Academia, ont révélé que ces alertes sonores entraînent des troubles de l’attention et augmentent l’hyperactivité. 

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont réuni 221 étudiants américains, rapporte entre autres le journal Le Soir. Pendant une semaine, ils ont été invités à garder près d’eux leur téléphone, et à augmenter le son de leurs notifications (alertes sonores des appels, sms, etc…). Une semaine après, leurs téléphones ont été mis en mode silencieux et les participants ont été éloignés de leur appareil. A l’issue de chaque semaine, ils ont dû répondre à un questionnaire. 

 

Augmentation de l’impatience 

Impatience, stress, difficulté de concentration… En regroupant leurs données, les chercheurs ont constaté que les étudiants présentaient plus de symptômes d’hyperactivité et de perte d’attention lorsque le son de leur téléphone était activé. Et cela chez des étudiants qui ne présentaient pas, à l’origine, ce type de pathologie. Les chercheurs précisent cependant que les troubles du déficit de l'attention ne peuvent pas être causés directement par l’utilisation du smartphone mais peuvent être aggravés. 

Dans un récent sondage mené aux Etats-Unis, 95 % des personnes avouaient utiliser leur smartphone pendant leur activités sociales - simplement pour regarder s'ils n’avaient pas reçu d’appel ou de notifications. Autre chiffre révélateur d’une dépendance numérique, près d’un Américain sur dix confesse jeter un coup d’oeil à son téléphone pendant qu’il fait l’amour. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité