Publicité

QUESTION D'ACTU

Cure de jouvence

Des souris rajeunissent grâce à une vitamine

En injectant une vitamine, la nicotinamide riboside, à des souris âgées, des chercheurs suisses ont réussi à régénérer leurs organes et prolonge leur espérance de vie.

Des souris rajeunissent grâce à une vitamine kyslynskyy/epictura

  • Publié 30.04.2016 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La science réussira-t-elle à concocter un élixir de jouvence ? A en croire des travaux de l’Ecole polytechnique fédéral de Lausanne (EPFL), la recherche avance à grands pas. En injectant une vitamine, la nicotinamide riboside, à des souris âgées, des chercheurs ont pu réactiver la régénération de leurs organes et prolonger leur vie. Une méthode qui ouvre la voie à une nouvelle classe thérapeutique pour traiter les maladies dégénératives. Ils publient leur étonnante découverte dans la prestigieuse revue Science.

En vieillissant, tous les mammifères – des souris aux hommes – voient leur organisme décliné. Les organes vieillissants fonctionnent moins bien. Ils perdent leur capacité à se réparer après avoir été victime de lésions. En cause : des cellules souches à bout de souffle.

En effet, tous les organes du corps ont un « stock » de cellules souches adultes capables de générer des cellules spécifiques pour réparer un organe défaillant. Or, « nous avons démontré que la fatigue des cellules souches était l’une des causes principales conduisant à une mauvaise régénération, voire une dégénérescence de certains tissus ou organes », explique Hongbo Zhang, auteur principal de ces travaux.


Espoir de traitement

Les chercheurs ont alors supposé qu’en donnant un coup de jeune aux cellules souches, ils pourraient ralentir le processus de vieillissement. Parmi les molécules intéressantes, les scientifiques ont choisi une vitamine, nicotinamide riboside (NR), connue pour jouer un rôle dans le métabolisme. « Nous avons donné de la nicotinamide riboside à des souris âgées de 2 ans, soit à l’automne de leur vie, poursuit Hongbo Zhang. […] Nos résultats sont extrêmement prometteurs : la régénération musculaire est bien meilleure chez les souris ayant reçu la NR, et elles vivent plus longtemps que celles qui n’en ont pas eu. »

Des études parallèles ont également démontré un effet comparable chez des cellules souches du cerveau ou de la peau cultivées en laboratoire. « Ces travaux donnent des perspectives très intéressantes dans le domaine de la médecine régénérative, estime Johan Auwerx qui dirige le Laboratoire de physiologie intégrative de l’EPFL (LISP). On ne parle pas ici d’introduire des corps étrangers dans l’organisme, mais de lui réapprendre à se réparer tout seul, avec un produit qu’il suffit d’ingérer avec son repas. »

La nicotinamide riboside pourraient également être utilisée dans le traitement des dystrophies musculaires qui se caractérisent par une dégénérescence progressive des muscles. Si aucun effet secondaire néfaste n’a été constaté lors de son usage, et ce même à haute dose, les chercheurs soulignent que nicotinamide riboside semble agir sur toutes les cellules. Elles pourraient donc stimuler le fonctionnement des cellules pathologiques, comme les cellules cancéreuses. C’est pour cette raison que des travaux complémentaires devront être menés avant d’envisager d’absorber cette vitamine en tant que cure de jouvence.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité