Publicité

QUESTION D'ACTU

5 mm Hg de pression artérielle systolique

Risque cardiaque: une différence de tension entre les 2 bras est un signe

Les patients dont la tension est différente sur les deux bras présenteraient deux fois plus de risques cardiaques que les autres, d’après une étude anglaise.

Risque cardiaque: une différence de tension entre les 2 bras est un signe World Bank Photo Collection/Flickr

  • Publié 18.04.2016 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Manque de temps ou manque de sensibilisation des praticiens ? Les médecins limitent souvent la prise de tension à un seul bras lors des auscultations. Pourtant, une différence de valeurs de tension relevée entre le bras gauche et le bras droit sur un même examen est évocatrice de la survenue d’accidents cardiovasculaires, révèle une étude de l’université d’Exeter (Royaume-Uni), publiée dans le British Journal of General Practice.

Les chercheurs ont suivi les mesures de tension et les éventuels accidents cardiaques de 3 350 patients âgés de 50 à 75 ans, sur plus de huit ans. Ces personnes présentaient un facteur de risque d’hypertension ou de crise cardiaque au début de l’étude, mais aucune n’avait eu de problème cardiaque jusqu’alors.

Elles étaient 60 % à présenter une différence de pression artérielle systolique de 5 mm Hg ou plus entre le bras droit et le bras gauche. Par exemple, 157/90 de tension au bras gauche et 150/90 au bras droit. L’étude a révélé qu’elles ont, pendant la durée de l’étude, eu deux fois plus d’accidents cardiovasculaires que les autres.

Inciter la prise de tension aux deux bras

« La différence de tension artérielle entre les bras avait déjà été associée à un risque supérieur de mortalité par atteinte cardiovasculaire chez les personnes déjà malades ou présentant un risque très élevé, précise le Pr Jeremy Pearsion, directeur médical de la British Heart Foundation, qui a commandé l’étude. Les chercheurs ont montré que chez les personnes saines sans épisode cardiaque dans leur passé, ce lien est aussi vérifié. »

Ces résultats soutiennent l’idée qu’il est nécessaire de mesurer la pression artérielle sur les deux bras, en priorité chez les patients avec une maladie cardiaque, hypertendus, mais aussi chez ceux présentant d’autres facteurs de risque vasculaires.

En France, la Haute autorité de santé recommande aux praticiens la prise de tension sur les deux bras pour les patients hypertendus. « Si une asymétrie tensionnelle (différence de plus de 20 mm Hg pour la pression artérielle systolique) est constatée, les mesures ultérieures seront effectuées sur le bras où la valeur tensionnelle la plus élevée a été observée », précise-t-elle dans sa fiche de recommandations. Une valeur peut être trop large, si l’on en croit les résultats de l’étude anglaise.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité