Publicité

QUESTION D'ACTU

Exposition aux décibels

Concerts : les bouchons d’oreille évitent les acouphènes

Au-dessus de 100 décibels, les oreilles commencent à siffler. Porter des bouchons d’oreille en concert permet d’éviter ces dégâts fréquents.

Concerts : les bouchons d’oreille évitent les acouphènes Même les rockeurs s'y mettent (Juan Monroy/Flickr)

  • Publié 07.04.2016 à 18h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Secouer la tête sur de la bonne musique, c’est un plaisir que chacun partage en concert. Un bonheur pour les oreilles, pourraient ajouter certains à sa sortie. Cette affirmation est à prendre avec des pincettes, au vu des niveaux sonores auxquels sont exposés les adeptes des salles de spectacle et des festivals. Pour protéger son audition, les bouchons d’oreille s’avèrent très efficaces, démontre une étude parue dans le JAMA Otoralyngology – Head & Neck Surgergy. Encore faut-il se convaincre de porter ces objets souvent très colorés et peu discrets.

100 décibels, les premiers dégâts

C’est peut-être pour cela que l’échantillon sélectionné par les auteurs, de l’hôpital universitaire d’Utrecht (Pays-Bas), est restreint : 51 personnes, âgées en moyenne de 27 ans, qui se rendaient à un festival de musique en extérieur situé à Amsterdam (Pays-Bas). La moitié d’entre eux a tout de même consenti à porter des bouchons d’oreille lors des 4 heures 30 du festival. L’autre n’a rien changé à ses habitudes. Si ce n’est qu’à la fin de leur session musicale, tous ont réalisé des tests auditifs.

Les décibels étaient lâchés au cours du festival : en moyenne, les chercheurs ont relevé un niveau de 100 décibels pendant la soirée. C’est à partir de ce seuil que des dégâts peuvent commencer à se manifester, notamment par des acouphènes ou des pertes temporaires d’audition.

Source : bruitparif.fr

Une protection très efficace

Ce sont effectivement les manifestations qui apparaissent chez les volontaires de cette étude. Les personnes qui n’ont pas porté de bouchons d’oreille étaient 40 % à souffrir de sifflements contre 12 % chez ceux qui ont adopté une approche préventive.

C’est sur une mesure précise de l’audition que la différence est la plus nette : le décalage temporaire du seuil. Lorsqu’un test auditif est administré, un seuil normal est fixé. Si l’ouïe revient rapidement à ce point de repère, on parle de DTS. 8 % le présentaient s’ils portaient des bouchons d’oreille, 42 % s’ils ne le faisaient pas.

Si cette habitude risque d’égratigner votre apparence, elle protège bien vos esgourdes. Aux yeux des auteurs, une seule conclusion : ces précieux bouchons devraient faire l’objet d’une promotion plus active.

Les jeunes devraient être le cœur de cible de ces campagnes, car ils semblent particulièrement insouciants en matière de bruit. D’après le dernier sondage de l’association JNA, 70 % des 15-17 ans pensent qu’il éduque l’oreille.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité