Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude dans le JAMA

Les femmes obèses donnent plus naissance à des enfants en surpoids

Selon une étude sur 30 000 femmes, les mamans en surpoids ou obèses ont un risque élevé de donner naissance à des enfants avec un poids excessif. A l'inverse des hypertendues. 

Les femmes obèses donnent plus naissance à des enfants en surpoids  nanaplus/pix5

  • Publié 16.03.2016 à 11h02
  • |
  • |
  • |
  • |


Quand le poids de la mère influence sa progéniture. Selon une étude publiée mardi dans la prestigieux Journal of the American Medical Association (JAMA), les femmes en surpoids ou obèses ont un risque élevé de donner naissance à des enfants avec un poids excessif. Et ces mamans ne sont pas les seules concernées par cette conclusion.

Durant ces travaux, les scientifiques des universités d'Exeter et de Bristol au Royaume-Uni ont analysé les données de 18 études (poids, tension artérielle, glycémie...) portant sur plus de 30 000 femmes en bonne santé et leurs enfants.
Toutes les participantes étaient de descendance européenne et vivaient en Europe, en Amérique du Nord ou en Australie. Leurs enfants avaient vu le jour entre 1929 et 2013. Les résultats rapportés sont sans appel.

Même conclusion chez les diabétiques 

En détail, ils montrent qu'un indice de masse corporelle maternelle de quatre points au-dessus de la normale est lié à un excès de poids de 57 grammes de l'enfant à la naissance.

Idem pour un taux de glucose à jeun dépassant de 7,2 mg/décilitre de sang, le maximum normal qui entraîne un excès de poids de 113 grammes de l'enfant à la naissance.
A contrario, l'hypertension chez les femmes peut provoquer la naissance d'enfants plus petits que la normale.

Ainsi, une tension artérielle systolique de la mère de 10 mm/Hg (millimètres de mercure) au-dessus de la normale était liée à une diminution de 207 grammes du poids de du nouveau-né.

A l'inverse des hypertendues 

« Les relations entre ces différentes caractéristiques biologiques maternelles et la variation du poids de leurs enfants à la naissance sont substantielles et ont de ce fait une importance clinique », confient les auteurs. Dans des propos relayés par Relaxnews, le Dr Rachel Freathy appelle donc ces femmes à entreprendre « des efforts afin de maintenir une tension artérielle et des niveaux de glucose normaux pendant la grossesse pour assurer un développement sain du fœtus ». 
Elle rappelle en effet « qu'être né très gros ou avec un poids très faible peut présenter des risques pour la santé ».

Enfin, l'équipe termine sur une note positive, puisqu'elle a également constaté que des taux de lipides élevés dans le sang chez la mère ne semblent pas avoir, seuls, d'effet sur la taille du nouveau-né « et ce, contrairement à ce qu'indiquaient de précédentes études », conclut-elle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité