Publicité

QUESTION D'ACTU

Gaetan Dugas

Sida : le "patient zéro" disculpé par des chercheurs américains

Une étude révèle que le steward canadien Gaetan Dugas n'est pas le « patient zéro » de l'épidémie de sida aux Etats-Unis. La fin d'un mythe datant de plus de 30 ans.

Sida : le \ Capture d'écran vidéo Youtube - "Patient Zero" Randy Shilts Interview, 1987 - HIV AIDS

  • Publié 10.03.2016 à 15h48
  • |
  • |
  • |
  • |


Le patient zéro du sida n’est pas Gaetan Dugas. Le steward canadien aux innombrables conquêtes n’est pas celui qui a introduit le virus de l'immunodéficience humaine (VIh) aux Etats-Unis, selon une étude génétique menée par des biologistes de l’université de l’Arizona et présentée à la Conférence sur les rétrovirus et les maladies opportunistes (CROI), qui s’est tenue fin février à Boston (Massachusetts, Etats-Unis).

Les premiers soupçons autour de Gaetan Dugas surgissent en 1982 alors qu’il participe à une étude sur les premiers malades du sida menée par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Les chercheurs établissent en effet un lien entre lui et 40 des 248 premiers cas de Sida diagnostiqués aux Etats-Unis.


Le coupable idéal

Cinq plus tard, le journaliste Randy Shilts, dans son ouvrage And the Band Played On, n’hésite pas à le définir comme le « témoin zéro ». Il affirme que le trentenaire a favorisé, voire déclenché, la propagation du VIH dans la communauté homosexuelle américaine en multipliant les rapports sexuels non protégés. Ce best-seller aux Etats-Unis fait de Gaetan Dugas, mort en 1984, le coupable idéal.

Pour autant, le monde scientifique a toujours eu un doute et a continué de chercher qui était le patient originel. Parmi ces chercheurs, il y a le biologiste Michael Worobey. Celui-ci a analysé les séquences génétiques de souches virales présentes dans des échantillons sanguins collectés en 1978 et 1979 chez des homosexuels et bisexuels à San Francisco et New York. Il les a ensuite comparées à celle du virus contenu dans un échantillon sanguin de Gaëtan Dugas collecté en 1983.


Un malade comme les autres

Sachant que le VIH mute à chaque fois qu’il se réplique, il est possible de suivre son évolution et de retracer son histoire. Michael Worobey et ses collègues ont ainsi pu montrer que le virus est arrivé aux Etats-Unis au début des années 1970 à New York avant d’atteindre San Francisco aux alentours de 1975. Or, le génome de la souche virale du steward québécois apparaît entre ces dates. Selon les résultats, elle est proche de celle qui circulait en 77 en Haïti où il aurait été contaminé.

Gaetan Dugas ne peut donc pas être à l’origine de l’épidémie de VIH aux Etats-Unis. Il n’est pas non plus celui qui a facilité la propagation du VIH. Il est simplement un homme infecté comme des milliers d’autres à cette époque.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité