Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour les enfants

Prévention routière : des bandes réfléchissantes sur les cartables

Quatre-vingt six enfants ont été tués sur les routes de France en 2014. L'Association Prévention Routière aimerait rendre obligatoire les bandes réfléchissantes sur les cartables.

Prévention routière : des bandes réfléchissantes sur les cartables © Stocklib /

  • Publié 09.03.2016 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


« Zéro enfant tué sur la route », c'est le credo de l'association Prévention Routière mobilisée sur la sensibilisation des enfants aux dangers de la route depuis 65 ans. Pour mener à bien ce combat, elle rencontre plus d'1,2 million d'enfants chaque année dans les écoles, collèges, centres de loisirs, instituts Médico-éducatifs... Mais les chiffres qu'elle révèle en ce début d'année continuent d'inquiéter. 

Quatre-vingt six enfants de 0 à 12 ans ont été tués sur les routes de France en 2015 (1). Cela correspond à 7 enfants par mois, souvent fauchés mortellement en traversant des routes mal éclairées. Côté blessés, le bilan n'est guère plus rassurant avec 4 295 enfants blessés et hospitalisés cette même année, c'est-à-dire 12 enfants par jour. « Un lourd bilan inchangé depuis 10 ans», déplore l'association.

Pour contrecarrer cette tendance, et amener à une prise de conscience des conducteurs, Prévention Routière et Allianz France ont lancé mardi l’application VIZIOKid VR, qui permet de sensibiliser les adultes à la perception des dangers que peuvent rencontrer les enfants piétons dans la rue.

Elle permet, à l’aide d’un smartphone et de lunettes immersives de réalité virtuelle, de percevoir la rue et ses dangers en se mettant à la place (et à la taille) d’un enfant de 8 ans exposés à  4 situations à risque

 

Suivre l'exemple allemand 

Dans un manifeste déjà signé par plus plus de 1 300 personnes, ces militants ont aussi dévoilé des mesures pour endiguer cette mortalité. Parmi elles, figure la demande aux pouvoirs publics d'obliger le collage de bandes réfléchissantes sur l'ensemble des cartables et sacs à dos scolaires.

Lorsque la nuit tombe tôt, les enfants seraient ainsi visibles à 150 mètres au lieu de 30 mètres. « Avec une loi, les dispositifs de sécurité seraient généralisés, assez grands et surtout bien placés devant, sur le côté et derrière », a expliqué au quotidien Le Parisien Anne Lavaud, la présidente de l’association Prévention routière.

Cette mesure est inspirée du modèle allemand où 20 % de la surface des sacs à dos scolaires sont recouverts de bandes réfléchissantes. Et le dispositif semble efficace puisqu'il y a outre-Rhin proportionnellement moins d’enfants tués sur les routes allemandes qu’en France.

30 km/h sur l'ensemble des zones de vie ?

Par ailleurs, l'association plaide pour la généralisation de la limitation de vitesse à 30km/h sur l'ensemble des zones de vie : écoles, gymnases, conservatoires, parcs et jardins publics, lotissements, ou encore, la généralisation des systèmes anticollision piéton sur l'ensemble des véhicules neufs.

Par ses actions et son pouvoir d'influence, l'association a déjà obtenu des mesures propres à la sécurité des enfants : port de la ceinture à l'arrière ; éthylotest anti-démarrage dans les cars scolaires, généralisation de l'éducation routière tout au long de la scolarité...

(1) Source : L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) 2014

 

 
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité