Publicité

QUESTION D'ACTU

Améliorer la lutte anti-vectorielle

Zika : le moustique Aedes est un médiocre vecteur du virus

Après un repas de sang contenant le virus Zika, il faut 14 jours pour que le moustique Aedes puisse infecter l'homme. Un délai très long.

Zika : le moustique Aedes est un médiocre vecteur du virus Institut Pasteur

  • Publié 04.03.2016 à 14h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis le printemps 2015, le virus Zika provoque une épidémie sans précédent en Amérique du Sud et les Caraïbes. Une cinquantaine de pays et de territoires, notamment des départements français, rapportent des cas de transmission de la fièvre Zika. Près de 4 millions de cas sont attendus par l’Organisation mondiale de la santé en 2016. Cette situation inédite a surpris le monde scientifique et les populations touchées.

Jusqu’alors, cette région du monde avait dû faire face à des flambées de dengue et de chikungunya, des virus également transmis par le moustique Aedes. Mais elle n’avait jamais été confrontée à Zika. Ainsi, pour mieux comprendre la propagation fulgurante de ce virus, une équipe de recherche franco-brésilienne a étudié les populations de moustiques circulants au Brésil, Guyane, sud des Etats-Unis, Martinique et Guadeloupe. Ils publient leurs résultats ce jeudi dans le journal PLoS Neglected Tropical Diseases. 


Deux espèces vectrices

A l’heure actuelle, les scientifiques estiment que 2 espèces de moustiques, Aedes aegytpi et Aedes albopictus, peuvent transmettre le virus Zika. Le premier est plutôt un moustique de la ville, alors que le second, mieux connu sous le nom de moustique tigre, aime les zones urbaines presqu’autant que la forêt. Ce dernier est présent en Europe et dans le sud de la France.

Une fois recueillies dans leur milieu naturel, les larves de moustiques ont été élevées dans le laboratoire P3 de l’Institut Pasteur à Paris. L’équipe dirigée par Anna-Bella Failloux, entomologiste et responsable de l’unité Arbovirus et Insectes Vecteurs à l’Institut Pasteur, a pu étudier la progression du virus dans leur organisme.

Pour cela, les scientifiques ont nourri les moustiques avec du sang contaminé. En les disséquant, ils ont pu observer le moment où le virus est capable de passer la barrière de l’estomac et se multiplier dans tous les organes pour atteindre les glandes salivaires. Une étape extrêmement importante car le moustique transmet le Zika par la salive lors d’une piqûre.



Deux semaines d'incubation

Les résultats montrent que le virus Zika infecte très facilement les deux espèces de moustiques. Mais ces dernières ne semblent pas très "performantes" pour contaminer l’homme. En effet, Anna-Bella Failloux et ses collègues révèlent que la transmission n’est possible que 14 jours après un repas de sang contenant Zika. Ce délai correspond au temps nécessaire au virus pour atteindre les glandes salivaires de la femelle moustique. Une période d’incubation bien plus longue que celle observée pour le virus chikungunya, qui est de l’ordre de 2-3 jours. Une fois infecté, le moustique le reste toute sa vie, soit environ un mois.

Le moustique Aedes est donc un piètre vecteur du virus Zika. Dès lors comment expliquer cette épidémie fulgurante ? Les chercheurs estiment que cette compétence médiocre est contrebalancée par la présence d’une importante population humaine naïve sur le plan immunitaire (pour le virus Zika) vivant à proximité d’une forte densité de moustiques vecteurs.

Ces travaux ont également d’importantes implications pour enrayer l’épidémie. Cette période de 14 jours pourrait en effet profiter à la lutte anti-vectorielle, seule méthode efficace pour circonscrire l’épidémie de Zika. L’épandages d’insecticides uniquement dans les zones où des cas sont rapportés pourrait s’avérer être une méthode efficace.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité