Publicité

QUESTION D'ACTU

Preuve d'empathie

Le bâillement est plus contagieux chez les femmes

Les bâillements sont contagieux. Une nouvelle étude montre que c'est principalement le cas pour les femmes, car elles sont plus empathiques.

Le bâillement est plus contagieux chez les femmes Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA

  • Publié 04.02.2016 à 11h40
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est le soir. Assis à vos côtés, votre voisin s’étire, prend une grande inspiration et étouffe un long bâillement. Tout de suite, vos yeux se mettent à piquer, votre mâchoire s’étire et vous bâillez à votre tour.

De nombreuses études scientifiques l’ont prouvé, le bâillement est contagieux. La dernière en date, publiée dans la revue Royal Society Open Science, s’intéresse à la différence entre les hommes et les femmes en la matière.

 

Femmes plus empathiques

Les chercheurs, originaires de l’université de Pise, en Italie, ont récolté pendant cinq ans des données sur les bâillements de plus 4000 individus, qui se trouvaient dans des lieux publics, tels les gares, les aéroports ou encore les bureaux. Ceux-ci ne savaient pas quand ils étaient observés.

Les chercheurs connaissaient les relations entre les individus, et ils ont noté tous les épisodes de bâillements contagieux, c’est-à-dire, tous les moments où le bâillement d’une personne entraînait celui d’une autre.

Premier constat : un épisode de bâillement contagieux apparaît plus fréquemment lorsque les individus se connaissent et sont proches. Mais les chercheurs notent également des différences entre les sexes. En effet, les femmes étaient plus nombreuses à bâiller, lorsque quelqu’un bâillait auprès d’elles.

L’explication avancée par les chercheurs est simple. Les femmes imiteraient ceux qui se trouvent près d’elles, car elles auraient un sens de l’empathie plus développé. 

Cette relation entre empathie et bâillement contagieux avait déjà été démontrée chez les primates, mais également dans une étude sur les psychopathes. Des chercheurs avaient alors montré que les personnes moins empathiques, en particulier celles démontrant des signes de psychopathie, étaient moins prônes aux bâillements contagieux et répétés.

Conclusion : si vous bâillez mais que votre voisin ne vous suit pas, peut être devriez-vous vous inquiéter de sa capacité à être empathique.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité