Publicité

QUESTION D'ACTU

American Heart Association

Infarctus : les signes d'alerte méconnus chez la femme

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes. Pourtant, les médecins ne connaissent pas toujours  les symptômes spécifiques. 

Infarctus : les signes d'alerte méconnus chez la femme SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 26.01.2016 à 18h13
  • |
  • |
  • |
  • |


La crise cardiaque, ou infarctus, n’est pas une maladie spécifiquement masculine. Loin de là. En France, près de 6 victimes sur 10 des pathologies cardiovasculaires sont des femmes. Ces maladies sont la première cause de mortalité loin devant les cancers.

Pourtant, les femmes sont moins bien dépistées et suivies que les hommes, relève l’American Heart Association dans un article paru ce lundi dans le journal scientifique Circulation. Les experts déplorent que les progrès réalisés ces deux dernières décennies dans la prévention et la prise en charge de ces pathologies n’aient pas bénéficié autant aux femmes qu’aux hommes.


Des signes d'alerte méconnus

Ces inégalités proviennent, en partie, des différences entre hommes et femmes. En effet, les causes et les symptômes de l’infarctus du myocarde chez la femme peuvent être différents de ceux des hommes. Les médecins, et les victimes elles-mêmes, ne savent pas toujours reconnaître les signes d’alerte.

De manière générale, les crises cardiaques sont dues à une obstruction d’une artère par une plaque d’athérome qui empêche le sang de s’écouler jusqu’au cœur. Or, des études s’appuyant sur des autopsies ont montré des différences de morphologie de ces plaques selon le sexe.
Aussi, si un médecin ne diagnostique pas correctement la cause de l’infarctus, il peut ne pas prescrire le bon traitement. De nombreux travaux ont d’ailleurs mis en évidence que les femmes recevaient moins souvent de traitement médical (aspirine, bétabloquant ou statines) à la sortie de l’hôpital.


Priorité de santé publique

Par ailleurs, les auteurs de l’article soulignent que ce mauvais suivi et erreur de diagnostic sont également liés aux symptômes de l’infarctus spécifiques à la femme.
Bien que la douleur dans le thorax irradiant dans le bras gauche soit commune aux deux sexes, les femmes présentent plus souvent des symptômes atypiques tels que des palpitations lors d’un effort associé à une fatigue persistante, essoufflements ou encore des nausées, sueurs et douleurs à l’estomac.

Les cardiologues insistent sur l’importance de prendre en compte des différences de genres pour mieux prendre en charge les femmes. « « Elles ne doivent avoir peur de poser des questions à leur médecin, explique le Dr Laxmi Mehta, auteur principal de l’article et responsable du programme de la santé cardiovasculaire des femmes à l’université de l’Ohio. Nous leur recommandons d’avoir des discussions ouvertes et franches sur les traitements et les différentes interventions pour prévenir les crises cardiaques ». Et de conclure : « Aider les femmes à prévenir et survivre d’une crise cardiaque, notamment grâce à la recherche, doit être une priorité de santé publique ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité