Publicité

QUESTION D'ACTU

Symptômes plus légers

Grippe : les femmes seraient protégées par leurs hormones

Les femmes sont moins affectées par les symptômes de la grippe, grâce aux œstrogènes qui réduisent la réplication du virus.

Grippe : les femmes seraient protégées par leurs hormones OJO s / Rex Features/REX/SIPA

  • Publié 18.01.2016 à 15h14
  • |
  • |
  • |
  • |


Les hommes n’en rajoutent pas forcément lorsqu’ils sont atteints de la grippe. Ce que les anglophones ont appelé le « man flu » (ou grippe de l’homme) ne serait pas le fruit d’une comédie exagérée… mais de symptômes bien réels. Une étude parue dans l’American Journal of Physiology – Lung Cellular and Molecular Physiology suggère qu’une hormone sexuelle féminine, l’œstrogène, protège les femmes des formes grippales sévères.

Cette étude a été réalisée in vitro, sur les cellules nasales de donneurs masculins et féminins. « Comme les niveaux d’œstrogènes suivent un cycle chez les femmes non ménopausées, il peut être difficile d’observer cet effet protecteur dans la population générale », explique Sabra Klein, dernier auteur de la publication. Les cellules du nez ont été sélectionnées car ce sont les premières infectées par le virus de la grippe.

Hormones et perturbateurs endocriniens

Les chercheurs ont donc mimé une infection par le virus dans plusieurs conditions. Les cellules ont été exposées préalablement aux œstrogènes, au bisphénol A – un perturbateur endocrinien qui mime les effets de l’hormone sexuelle, et à un modulateur sélectif des récepteurs aux œstrogènes.

Ces trois éléments réduisent la réplication du virus grippal mais chez la femme uniquement. Les cellules masculines, elles, ne présentent aucune différence. Or, plus le virus peut se répliquer avant d’infecter le reste de l’organisme, plus les symptômes seront marqués. Ces résultats confirment ce qui avait déjà été observé chez l’animal.

Difficile d'extrapoler ces résultats expérimentaux sans études complémentaires en population générale. En revanche, une conclusion est possible aux yeux de Sabra Klein : « Les femmes qui prennent une contraception, ou celles placées sous traitement hormonal de la ménopause, peuvent être mieux protégées au cours des épidémies de grippe. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
 

Tout sur la #grippe : Voici un dossier de saison pour y faire face

Posté par Pourquoidocteur sur lundi 18 janvier 2016
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité