Publicité

QUESTION D'ACTU

Par les adultes

Père Noël : ses interprètes se sentent mal aimés

Les interpèretes du Père Noël expliquent avoir du mal à entrer dans la peau du vieillard bienveillant et généreux car ils redoutent d'être vus comme des pervers.

Père Noël : ses interprètes se sentent mal aimés John Ehlke/AP/SIPA

  • Publié 22.12.2015 à 17h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Avec son ventre rond, sa barbe blanche et son costume rouge écarlate, le Père Noël symbolise la magie, le féérique. En une nuit, il parcourt le monde entier pour apporter des cadeaux aux enfants sages. Quoi de plus généreux, gentil et courageux ?

Pourtant, les animateurs qui enfilent son costume ne le voient pas toujours de cet œil. Ils craignent surtout ceux qui pervertissent le personnage révèle une étude britannique publiée dans Humans Relations.

Philip Hancock de l’université d’Essex en Grande-Bretagne a rencontré 14 interprètes du Père Noël âgés de 52 à 81 ans et une Elfe âgée de 32 ans. Lors des entretiens, les faux Père Noël ont expliqué au chercheur qu’ils avaient du mal à entrer dans la peau du personnage car l’image du gentil vieillard était de plus en plus corrompue.

Ils ne prennent plus les enfants sur leurs genoux

« C’est un sujet de conversation que nous évitons car un très grand nombre de personnes pensent que tous ceux qui jouent les Pères Noël sont des pervers », déplore l’un d’eux.

Alors pour que le Père Noël représente encore l’innocence et la bienveillance, les interprètes se protègent comme ils peuvent. L’une de leur stratégie est d’être toujours accompagné d’un Elfe, une femme de préférence. Ils évitent aussi de prendre sur leurs genoux les enfants. « Les parents arrivent avec leurs enfants et nous tendent l’enfant. Alors je leur réponds avec la voix du Père Noël que je ne suis pas autorisé à le prendre sur mes genoux, raconte l’un d'eux. Je refuse systématiquement de les prendre dans mes bras. Par contre, j’accepte de leur prendre les mains, uniquement si j’ai des gants, et je les regarde droit dans les yeux »

« Pourtant les parents et les enfants ignorent très souvent les règles qui entourent la rencontre entre l’enfant et le Père Noël, relève Philip Hancock. Les parents vont alors forcer l’enfant à faire un câlin ou monter sur ses genoux. Les faux Père Noël sont donc obligés de transgresser les règles. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité