Publicité

QUESTION D'ACTU

Cerveau : les jeux vidéo en 3D fortifient notre mémoire

Des chercheurs ont comparé les effets sur la mémoire des jeux vidéo en 3D et en 2D. Ils estiment que les premiers pourraient aider les jeunes à entretenir les capacités de la mémoire.

Cerveau : les jeux vidéo en 3D fortifient notre mémoire Barry Brecheisen/AP/SIPA

  • Publié 11.12.2015 à 18h57
  • |
  • |
  • |
  • |


Certains jeux vidéo bien précis auraient-ils des vertus cachées sur les performances de notre mémoire ? C'est en tout cas ce que suggèrent deux chercheurs du Centre de neurobiologie de l'Université de Californie, les Drs Craig Stark et son confrère danois Dane Clemenson, dans une étude publiée au sein de la revue The Journal of Neurosciences.
Ils ont mené une expérience pour évaluer l'effet des jeux en 3D sur le fonctionnement de l'hippocampe, une structure cérébrale qui joue un rôle central dans l'apprentissage, la mémoire ou encore la navigation spatiale.

Pendant les deux semaines de leur expérience, ils ont invité un premier groupe d'étudiants "non gamers" à jouer 30 minutes par jour à un jeu en 2D, le célèbre Angry Birds, dans lequel le joueur prend le contrôle d'oiseaux multicolores qui tentent de récupérer les œufs qui leur ont été volés.

Le second groupe jouait par sa part à un jeu en 3D très connu : Super Mario 3D World. Les deux groupes ont été soumis avant et après l'expérience à des tests évaluant leur mémoire, et plus particulièrement l'aspect de la mémoire nommé épisodique. Il s'agit de celle qui est liée aux souvenirs inclus dans un contexte (dates, lieux, émotions...) et qui est plus directement traitée par l'hippocampe...

Anticiper les effets de l'âge

Et les résultats de l'expérience sont notoires. Ils montrent que les étudiants qui avaient joué à Super Mario 3D World ont amélioré leur score au test de mémoire de 12 %. Ce chiffre non retrouvé chez les joueurs d'Angry Birds correspond à la perte des capacités entre 45 et 70 ans.
Ces données sont d'autant plus intéressantes que la mémoire épisodique est une fonction qui « décline avec l'âge, ce qui explique pourquoi il est si difficile d'apprendre de nouveaux noms ou de retrouver l'endroit où l'on a posé ses clés », explique le Dr Craig dans des propos rapportés par Relaxnews. 

Il poursuit en précisant que « les jeux 3D ont beaucoup plus d'informations spatiales à explorer. Ils sont beaucoup plus complexes, avec beaucoup plus d'informations à intégrer. Dans tous les cas, nous savons que ce type d'apprentissage et de mémoire stimule non seulement l'hippocampe mais il l'exige ».

Enfin, les chercheurs racontent que ces types de jeux ont la particularité d'immerger la personne dans un univers qui mobilise beaucoup de processus cognitifs, à la fois visuels, spatiaux, émotionnels, les circuits de la motivation, la concentration, le sens critique, la résolution de problèmes et le travail de la mémoire.  « Cette richesse d'informations pourrait entraîner une amélioration des fonctions cognitives », conclut le Dr Craigh. 

Des résultats également retrouvés dans le passé avec les personnes âgées chez qui les jeux vidéo améliorent les performances cognitives. Tous à vos manettes !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité