Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de l'OMS

L'insécurité alimentaire tue 420 000 personnes par an

Chaque année dans le monde, 1 personne sur 10 tombe malade en mangeant de la nourriture contaminée et 420 000 en meurent. Près d'un tiers de ces décès concernent des enfants de moins de 5 ans.

L'insécurité alimentaire tue 420 000 personnes par an Tsering Topgyal/AP/SIPA

  • Publié 03.12.2015 à 17h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans le monde, 600 millions de personnes sont victimes de l’insécurité alimentaire, soit près d’une personne sur dix, révèle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le rapport le plus complet à ce jour traitant de l’impact des aliments contaminés sur la santé et le bien-être.

Parmi les personnes qui tombent malades après avoir mangé des aliments contaminés, 420 000 en meurent. Et comme bien souvent, les enfants sont les principales victimes. « Près d’un tiers des décès dus aux maladies d’origine alimentaire concernent des enfants de moins de cinq ans, bien qu’ils ne représentent que 9% de la population mondiale », souligne l’OMS.

« Jusqu’à présent, les estimations sur ce problème étaient vagues et imprécises, masquant les véritables coûts humains des aliments contaminés. Le rapport remet les choses en place, a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. La connaissance des agents pathogènes à l’origine des plus graves problèmes selon les différentes régions du monde permet au grand public, aux gouvernements et au secteur agroalimentaire de prendre des mesures ciblées. »

Source : Organisation mondiale de la santé

 

Insalubrité et mauvaise conservation

Virus, bactéries, parasites ou encore produits chimiques sont les grands responsables des maladies d’origine alimentaire. Pour plus de la moitié des malades, ce sont les maladies diarrhéiques qui sont en cause. Elles sont souvent dues à la consommation de viande crue ou mal cuite, d’œufs, de produits frais et de produits laitiers contaminés par le norovirus, Campylobacter, les Salmonelles non typhiques et E. coli entéropathogène. L’OMS ajoute que la fièvre typhoïde, l’hépatite A, Taenia solium (un ver solitaire) et les aflatoxines produites par de la moisissure sur les céréales conservées dans de mauvaises conditions sont aussi responsables des maladies d’origine alimentaire.

Bien qu’elles touchent le monde entier, ces maladies se retrouvent principalement dans les pays d’Afrique et d’Asie du sud Est. Dans ces régions pauvres, les repas sont souvent préparés avec de l’eau insalubre dans des conditions d’hygiène déplorables, et le plus souvent avec des denrées mal conservées.

Des maladies évitables

Les symptômes des maladies d’origine alimentaire peuvent provoquer des nausées, des vomissements accompagnés de diarrhées. Elles peuvent aussi entraîner des pathologies sur le long terme comme des cancers, des insuffisances rénales et hépatiques, des troubles cérébraux pu nerveux. « Ces maladies peuvent être plus graves chez les enfants, les femmes enceintes, les sujets âgés ou ceux qui ont une déficience du système immunitaire. Les enfants qui survivent à certaines des maladies d’origine alimentaire les plus graves peuvent présenter un retard du développement physique et mental, ayant des conséquences définitives sur leur qualité de vie », indique l’OMS.

Face à l’ampleur des malades, l’agence onusienne rappelle que la sécurité alimentaire est une responsabilité partagée. Elle appelle donc les gouvernements, l’industrie agroalimentaire mais également les populations à se mobiliser. Car, comme elle le souligne, ces maladies mortelles et handicapante sont évitables.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité