Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé de la peau

Halloween : comment se maquiller en toute sécurité

Pour éviter une peau rouge et abîmée après Halloween, quelques règles simples sont à respecter. Il est par exemple important de s’hydrater avant et après la pose du maquillage.

Halloween : comment se maquiller en toute sécurité Mercury Press/CATERS NEWS/SIPA

  • Publié 30.10.2015 à 12h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Zombies, vampires, hommes sans tête… Les déguisements vont rivaliser d’inventivité pour Halloween. Quoi de mieux, pour parfaire un beau costume, qu’un maquillage complet ? Et pour finir le tout, une paire de lentilles sanglantes. La panoplie parfaite ? Sans doute. Sauf qu’elle n’est pas sans risque. A la veille de la fête d’Halloween, Pourquoidocteur fait le point sur les précautions à prendre.

« Mieux vaut acheter du maquillage ou utiliser celui des mamans pour les enfants, préconise d’emblée le Dr Claire Geoffray, dermatologue à Paris contactée par Pourquoidocteur. Il faut absolument éviter les feutres et les crayons. Je conseille aussi aux parents d’appliquer une crème hydratante à l’enfant un peu avant, afin de faire barrière et de minimiser le risque d’allergie ou d'irritation. »

Bien hydrater la peau

Les maquillages disponibles en grande surface affichent bien souvent la mention « hypoallergénique ». Mais cet argument de vente comporte plusieurs faiblesses. Tout d’abord, il n’est absolument pas réglementé. Ensuite, il ne signifie pas que le risque d’allergie est nul, mais que la formulation du produit est conçue pour minimiser le risque de réaction. Pourtant, comme l’a montré un test de l’UFC Que Choisir en février 2014, de nombreux kits de maquillage contiennent des allergènes. La prudence est donc de mise.

« Si, dans les heures qui suivent l’application, l’enfant a des rougeurs et des grosses démangeaisons, on peut suspecter une allergie, précise Claire Geoffray. Par sécurité, il faut vérifier que les maquillages possèdent le marquage CE. Cela ne garantit pas l’absence d’allergènes, mais le plus souvent, le problème vient de l’irritation – d’où l’importance de bien hydrater. »

Tester 24 h avant

Quelques règles peuvent limiter ces désagréments. D’abord, le maquillage doit être appliqué sur une peau propre et sèche. Pour vérifier qu’il ne provoque aucune réaction, il est recommandé de réaliser un premier test, dans les 24 heures précédant Halloween, sur la main ou dans le creux du coude. Dans tous les cas, le contour des yeux est à éviter, car la peau y est très sensible.

« Les enfants ne doivent pas garder le maquillage trop longtemps sur la peau, souligne Claire Geoffray. Pour le nettoyage, je recommande l’utilisation d’un lait ou d’une lotion démaquillante, ou encore une eau micellaire. En revanche, il faut éviter l’eau et le savon, qui démaquillent mal et irritent la peau. »


Les produits gras sont particulièrement peu indiqués. A l’inverse, les produits à l’eau – qui sèchent plus rapidement et sont plus faciles à éliminer – sont à privilégier. Attention aussi aux dates de péremption sur les emballages et à bien respecter la durée maximale d’utilisation après ouverture (PAO). Elle est indiquée par un petit pot ouvert sur lequel est inscrit un chiffre suivi d’un M.

Attention les yeux

L’autre risque majeur pour Halloween, ce sont les lentilles de contact, très à la mode chez les jeunes adultes. Mais l’autorité en charge de la surveillance de ces produits aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) le rappelle régulièrement : ces produits ne sont pas sans risque. Le premier problème réside dans le fait que ces lentilles sont souvent vendues en taille unique. Cela peut entraîner des griffures sur la cornée, des infections, des conjonctivites, des pertes de vision, voire des cécités. L’Administration rappelle donc que seul un opticien est habilité à vendre ces produits.

 

#Halloween : Conseils pour se maquiller en toute sécurité Plus de détails dans notre article : bit.ly/1KMyABr

Posté par Pourquoidocteur sur samedi 31 octobre 2015

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Les produits à surveiller sur les étiquettes selon UFC Que Choisir

-       Les allergènes : ils doivent être mentionnés sur les étiquettes quand leur concentration dépasse 10 mg/kg. Les substances parfumantes sont notamment concernées.

-       Le méthylisothiazolinone (MIT) : ce conservateur est à l’origine de réactions allergiques comme l’eczéma. On la retrouve dans certains produits pour enfants, y compris des produits sans rinçage.

-       Le phénoxyéthanol : sa concentration dans les cosmétiques est limitée à 1 %, et à 0,4 % pour les produits non rincés destinés aux enfants. Mais les concentrations ne sont pas indiquées sur les étiquettes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité