Publicité

QUESTION D'ACTU

Méta-analyse sur six études

Le stress au travail augmente le risque d’AVC

Le stress au travail augmente le risque d'AVC en particulier chez les femmes. Selon les chercheurs, les modes de travail devraient être transformés.

Le stress au travail augmente le risque d’AVC SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 15.10.2015 à 14h57
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est un argument de poids pour ceux qui aimeraient instaurer une ambiance de travail plus détendue. Le stress au travail est nocif pour la santé et pourrait sur le long terme augmenter le risque d’AVC.

Dans une étude publiée dans la revue Neurology, des chercheurs ont défini quatre catégories d’emploi en fonction du niveau de stress, prenant en compte des facteurs comme le contrôle des employés sur les résultats, leur activité, la pression imposée par le temps, ou la lourdeur psychologique de la tâche.

En revanche, le temps de travail et le caractère physique du travail n’ont pas été examinés. La troisième et la quatrième catégorie, baptisées « emplois à haut niveau de stress » et « emplois actifs » étaient considérées comme les plus « stressantes » et incluaient les métiers des industries de service, notamment les serveurs et les infirmiers ou des professions comme celles de médecin, ingénieur, ou encore professeur.

 

Femmes plus à risque

L’équipe a ensuite mené une méta-analyse de six études, qui avaient suivi 138 782 participants, sur des périodes allant de trois à dix-sept ans. Parmi les personnes étudiées, entre 11 et 27 % entraient dans les deux catégories d’emplois stressants.

Selon l'’étude, ces personnes sont 22 % plus à risques de faire un AVC. Une probabilité qui passe à 58 % en ce qui concerne les AVC ischémiques, liés à l’obstruction d’une artère cérébrale.

Etonnamment, ce risque augmente si l’on est une femme, mais sans que les chercheurs puissent apporter une explication satisfaisante. Les femmes qui font face à un stress important au quotidien sont ainsi 33 % plus à risque de faire un AVC que les autres.

 

Impact du mode de vie

La relation entre maladies cardiovasculaires et stress avait déjà été établie, mais c’est la première fois que des chercheurs montrent aussi clairement l’impact de ce stress sur le risque d’AVC.

Parmi les explications avancées, le fait d’avoir un emploi stressant augmente la probabilité d’avoir un mode de vie peu sain, et notamment d’avoir une consommation de tabac importante et une alimentation déséquilibrée.

Néanmoins, les personnes stressées au travail et qui ont un mode de vie sain restent 25 % plus exposés aux AVC que les personnes qui subissent moins de pression au travail. Les chercheurs veulent poursuivre les recherches sur le sujet, afin de mieux comprendre comment se développe le lien entre stress et AVC sur le temps long.

D’après eux, leurs travaux peuvent être l’occasion de repenser les pratiques actuelles de travail, notamment en développant le télétravail lorsque c’est possible, une décentralisation du mode de décision et une plus grande flexibilité du temps de travail.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité