Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 28 000 personnes de plus de 65 ans

Alcool : un senior sur cinq boit trop

Un senior sur cinq a une consommation excessive d'alcool. Chez les hommes, ce mésusage se traduit par une bouteille de whisky par semaine et les femmes, 2 bouteilles de vin.  

Alcool : un senior sur cinq boit trop PureStock/SIPA

  • Publié 24.08.2015 à 12h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Parmi les seniors consommant de l’alcool, une personne de plus de 65 ans sur cinq en boit de façon excessive, révèle une étude britannique publiée dans le British Medical Journal Open.

Ces travaux, réalisés auprès de 28 000 personnes âgées de 65 ans et plus habitant le centre le Londres, montrent en effet que cette consommation dangereuse se traduit pour les hommes à une bouteille de whisky par semaine (21 unités d’alcool), et pour les femmes à 2 bouteilles de vin par semaine, soit 14 unités d’alcool. En moyenne , la consommation de cette population s'élève à 6 unités d’alcool par semaine.

Les chercheurs de l’université du King’s College de Londres ont observé que les buveurs excessifs sont majoritairement des hommes ayant une situation socio-économique élevée.

Risques de chutes

« Ces travaux soulignent que les professionnels de santé doivent être conscients des risques d’une consommation excessive pour les seniors, en particulier pour les hommes, relève le Dr Mark Ashworth, auteur de ces travaux et chercheur au département de santé publique au King’s College de Londres. Réduire cette consommation immodérée d’alcool est fondamental pour prévenir les décès prématurés et les effets néfastes pour la santé, comme les maladies hépatiques dues à l’alcool, qui est un fardeau pour notre système de santé. L’excès d’alcool augmente le risque de chutes et d’états confusionnels. »

« Chez les personnes âgées qui consomment de l'alcool de façon excessive, dans deux tiers des cas, ce mésuage est ancien et s'est poursuivi. Dans un tiers des cas, ce mésusage a débuté tardivement, après 60 ans », soulignait la Société Française d'Alcoologie (SFA) en 2014.
Les experts français relevaient par ailleurs que le diagnostic de mésusage au sein de cette population est souvent méconnu et ses effets délétères peu documentés. Or, la polymédication et la polypathologie amplifient les conséquences et effets nocifs de l'alcool. Face à cette vulnérabilité, les spécialistes recommandent de ne pas dépasser un verre par jour pour les buveurs quotidiens et 3 verres en une seule occasion.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité