Publicité

QUESTION D'ACTU

Jeunes de 17 ans

Cannabis, alcool, tabac : la carte régionale des consommations des adolescents

L’OFDT a produit une analyse régionale des consommations de drogues en France chez les adolescents de 17 ans.

Cannabis, alcool, tabac : la carte régionale des consommations des adolescents ISOPIX/SIPA

  • Publié 23.07.2015 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Où boit-on le plus, à 17 ans ? La fumette est-elle plus répandue dans le nord que dans le sud ? Les adolescents de certaines régions de l’Hexagone résistent-ils mieux à l’attrait du tabac que d'autres ? Pour affiner les connaissances autour des comportements des jeunes Français face à ces trois substances (cannabis, alcool, tabac), l’OFDT (Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies) a produit une comparaison des usages des drogues selon les régions, chez les adolescents de 17 ans.

Ces données se fondent sur l’enquête Escapad 2014, menée pour la huitième année consécutive auprès de 23 000 jeunes de 17 ans. Au niveau national, elles montrent une augmentation des consommations, tous produits confondus. « Par rapport aux niveaux de 2011, l’usage quotidien de tabac est en légère hausse », notent les auteurs, qui dressent le même constat pour l’usage régulier d’alcool et de cannabis (« en nette augmentation »).

Tabac : l’ouest et la Bourgogne en tête

Le tabagisme quotidien apparaît plus marqué à l’ouest et au sud du pays. Les régions Basse-Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Corse affichent toutes des niveaux supérieurs à la moyenne nationale. Mais c’est la Bourgogne qui présente la consommation la plus élevée en métropole. Cette région est également celle où l’expérimentation de la cigarette électronique est la plus haute (avec la Corse, la Franche-Comté et la Bretagne).

À l’opposé, seules l’Alsace et l’Île-de-France se singularisent par un tabagisme quotidien inférieur à la moyenne nationale. L’expérimentation de la cigarette électronique est également moindre que la moyenne en Île-de-France et dans le Nord-Pas-de-Calais. Enfin, les trois départements d’outre-mer étudiés affichent des niveaux de tabagisme quotidien bien inférieurs à la moyenne métropolitaine.


 

Alcool : les plus faibles taux dans le Nord

Dans le Nord, les jeunes boivent moins qu’ailleurs, n’en déplaise aux clichés. Un groupe de régions, composé du Nord-Pas-de-Calais, de la Picardie, de la Haute-Normandie et de l’Île-de-France, se distingue en effet par une consommation régulière d’alcool inférieure à la moyenne métropolitaine. A l’extrémité sud, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur affiche également un niveau en deçà de la moyenne. Des données que l’on retrouve concernant les alcoolisations ponctuelles importantes répétées (binge-drinking).

 

Cannabis : l’opposition nord-sud

En métropole, la distribution régionale des consommations régulières de cannabis met en relief deux groupes de régions dont les niveaux de consommation s’écartent du niveau moyen. Le premier comprend les régions Nord-Pas-de-Calais, Haute-Normandie, Picardie et Île-de-France, avec des niveaux compris entre 6 et 8 %. Le second, situé dans le sud du pays, regroupe les régions PACA (12 %), Languedoc-Roussillon (13 %) et Midi-Pyrénées (12 %), qui présentent un usage régulier de cannabis supérieur à la moyenne nationale, hormis la Corse (6 %).

Contrairement au tabagisme quotidien et à l’usage d’alcool, les niveaux de consommation régulière de cannabis déclarés par les adolescents réunionnais et martiniquais sont comparables à ceux de leurs homologues métropolitains. La hausse globale, de près de 3 points, enregistrée entre 2011 et 2014 au niveau national est portée par une large majorité de régions. Au total, treize régions ont vu leur niveau de consommation de cannabis significativement augmenter, aucune ne connaissant de baisse.

 

 

« Même s’il ne se dégage pas d’absolue cohérence géographique, cette nouvelle étude des comportements de consommation selon les territoires confirme l’existence de spécificités régionales », concluent les auteurs de l’étude.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité