Publicité

QUESTION D'ACTU

Addictions, TOC

Bien dormir pour contrôler ses pulsions

Des chercheurs américains se sont penchés sur le lien entre sommeil et maîtrise de soi. De longues nuits permettraient de mieux contrôler ses pulsions.

Bien dormir pour contrôler ses pulsions PURESTOCK/SIPA

  • Publié 08.07.2015 à 16h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Nul besoin d’arts martiaux pour apprendre le self-control : une bonne nuit de sommeil suffit. Une étude américaine publiée dans la revue Frontiers in Human Neuroscience s’est intéressée au lien entre sommeil et maîtrise de soi et a démontré, si besoin est, l’impact de la privation de sommeil sur le comportement.

« Notre étude a exploré la manière dont les habitudes de sommeil et la maîtrise de soi sont entremêlées et comment les habitudes de sommeil et la maîtrise de soi peuvent conjointement affecter le fonctionnement quotidien de l'individu », a précisé June Pilcher, de l'Université de Clemson, en Caroline du Sud, citée par l’agence Relax News.

Contrôle des addictions

Pour établir ce lien, les chercheurs ont effectué une « mini-revue » de littérature comprenant une cinquantaine d’études sur la question. Ils sont partis du constat que les sociétés modernes accordent une place limitée au sommeil, ce qui peut avoir un impact direct sur la prise de décision et la maîtrise de ses émotions.

« Se maîtriser permet à la personne de prendre de meilleures décisions en présence de désirs et d'opportunités conflictuels, explique June Pilcher. Cela entraîne des conséquences considérables sur la carrière et la vie personnelle d'un sujet. »

De plus, de bonnes nuits de sommeil permettraient de réduire les risques d’addictions en tout genre – alcool, tabac, drogues, jeux… En effet, le fait de dormir suffisamment limiterait l’impulsivité de l’être humain et favoriserait son côté plus rationnel.

De même, des travaux précédents ont montré que le manque de sommeil pouvait induire une alimentation plus calorique. Au contraire, les personnes qui dorment bien semblent plus enclines à se tourner vers des aliments sains.
 

Troubles d’accumulation compulsive

Enfin, les chercheurs ont trouvé un lien entre le manque de sommeil et l’émergence de troubles obsessionnels compulsifs (TOC), en particulier celui qui consiste à ne rien vouloir jeter et à amasser des quantités industrielles d’objets en tout genre. Cette pathologie, dénommée trouble d’accumulation compulsive, serait favorisée par la privation de sommeil.

« Les accumulateurs compulsifs souffrent typiquement de problèmes de prise de décision et de fonctions d'exécution, expliquent les auteurs. On sait que le fait de mal dormir compromet généralement la connaissance, donc si les accumulateurs compulsifs ont des chambres encombrées, n'importe quel risque existant de dysfonctionnement cognitif, de dépression et de stress peut augmenter si la qualité du sommeil se détériore. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité