Publicité

QUESTION D'ACTU

Alcoomètre

Alcool : un test pour connaître son degré de dépendance

L’alcoomètre permettrait aux consommateurs à risques de réduire le nombre de verres d’alcool bus pendant la semaine, selon une étude présentée par l’Inpes.

Alcool : un test pour connaître son degré de dépendance SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 13.06.2015 à 08h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Quel buveur êtes-vous ? Pour le savoir, passez donc le test de l’alcoomètre. Cet outil, disponible sur le site Alcool Info Service, propose une série de douze questions pour évaluer sa consommation d’alcool et savoir si celle-ci présente un risque pour la santé. En cas de consommation problématique, il semble constituer un outil efficace de réduction des risques, selon l’Inpes.

Diminution de 3,3 verres par semaine

En effet, à l’occasion des Journées de la prévention et de la santé publique, l’Institut National de Prévention et d’Education à la Santé présente les données d’efficacité de cet outil après cinq années d’existence. Une étude expérimentale a été menée auprès de consommateurs à risque, qui boivent au moins 17 verres par semaine. Or, après six semaines de suivi, l’alcoomètre permettait à ses utilisateurs de diminuer leur consommation hebdomadaire de 3,3 verres.

De fait, cet outil permet aux usagers de prendre conscience de leur profil de consommateur. Le résultat du questionnaire indique si la consommation est à faible risque, à risque ou bien si une dépendance est suspectée. Chaque profil est associé à une information adaptée.

Programme personnalisé

En cas de consommation jugée problématique, liée à une possible dépendance ou à des risques hépatiques ou cardiovasculaires, le site Internet permet d’accéder à un programme d’aide personnalisé en ligne. « Il est alors interrogé sur ses motivations, ses peurs liées à une réduction de sa consommation et est incité à analyser ses habitudes de consommation », explique l’Inpes dans un communiqué.

Par le biais de ces différentes étapes, le consommateur peut définir des « objectifs réalistes » afin de réduire son usage. Plusieurs outils l’accompagnent afin de suivre sa consommation au jour le jour, comme un « carnet de consommation ». Il peut également évaluer son envie de boire, ou encore mesurer son bien-être physique et psychique.

A travers ce programme, le consommateur peut mesurer très concrètement les résultats de ses efforts, grâce à une page de bilan qui lui montre l’évolution de sa consommation d’alcool et d’autres indicateurs sous forme de graphiques, accompagnés de commentaires personnalisés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité