Publicité

QUESTION D'ACTU

182 personnes ont succombé

Le Burkina Faso confronté à une flambée de méningites

Au moins 182 personnes sont mortes d'une méningite en 2015 au Burkina Faso. Le seuil épidémique n’est toutefois pas franchi.

Le Burkina Faso confronté à une flambée de méningites Theo Renaut/AP/SIPA

  • Publié 10.05.2015 à 13h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone commencent à peine à se sortir de l’épidémie d’Ebola, c’est un autre virus qui menace maintenant l’Afrique de l’Ouest. Cette fois-ci, le pays concerné est le Burkina Fasso (plus de 18 millions d’habitants) touché par un nombre important de méningites.
Depuis janvier 2015, ce sont 1 696 cas suspects de méningite dont 182 décès qui ont été notifiés par l’ensemble  des districts sanitaires du Burkina Faso, selon une note du ministère de la Santé relayée par l'Agence France Presse (AFP). Les autorités du pays précisent que ces chiffres représentent un taux de létalité (1) de 10,7 %.

 

Le seuil d’alerte dépassé

En détails, l’analyse des données montre qu’un seul district a franchi le seuil d’alerte en 2015 , celui de Karangasso-Vigué (ouest) près de Bobo Dioulasso (2ème ville du pays) durant la semaine du 23 février au 1er mars 2015.
Il est à noter qu’aucun district n’a cependant franchi le seuil épidémique en 2015 fixé à 10 cas pour 100 000 habitants en une semaine « Il n'y a aucune épidémie de méningite pour l'instant », a en effet indiqué le ministère de la santé du Burkina Faso auprès de l’AFP.

 

Une campagne de vaccination depuis 2010

Face à cette situation, le ministre a aussi rappelé qu'il avait organisé une campagne de vaccination de masse préventive contre la méningite sur toute l’étendue du pays en décembre 2010.
Le  vaccin utilisé est un nouveau vaccin dénommé "MenAfriVac" et concerne le type de germe appelé  "méningocoque A". Les personnes vaccinées seront donc protégées seulement contre ce méningocoque pendant une période de 10 ans.
Le gouvernement a, par ailleurs, indiqué avoir renforcé la surveillance au « cas par cas » de la maladie dans toutes les régions du pays, en mettant à disposition les médicaments pour une prise en charge rapide et gratuite des patients.

 

Plus de cas encore au Niger

Pour rappel, le Burkina Faso est régulièrement frappé par des épidémies de méningite en raison de sa position au sein de la "ceinture de la méningite" qui s'étend du Sénégal à l'ouest, à l'Ethiopie à l'est. C’est ainsi que depuis janvier, une autre épidémie de méningite frappe également le Niger, voisin du Burkina Faso.
Elle a déjà fait 252 morts pour 3 304 cas, selon le dernier bilan. Très contagieuse, la méningite qui sévit pendant la saison sèche (janvier à juin) se manifeste par une montée brutale de température, de violents maux de tête, des vomissements et une raideur du cou.

(1) En démographie, on calcule le taux de létalité : nombre de personnes qui, ayant contracté une maladie, meurent de cette maladie pour 1000 personnes, pour une année donnée. Ce taux mesure la virulence d’une maladie. (Source : Ined)

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité