Publicité

QUESTION D'ACTU

Trouble du sommeil

Syndrome de la tête qui explose : les jeunes plus touchés

Au moment de s’endormir, certaines personnes entendent des explosions ou des cris. Des hallucinations sonores qui toucheraient principalement les jeunes.  

Syndrome de la tête qui explose : les jeunes plus touchés SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 30.03.2015 à 13h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Lors de la transition veille/sommeil, certaines personnes entendent un bruit sourd. Une explosion si forte que leur sommeil en est perturbé. Ce trouble méconnu et indolore s’appelle le syndrome de la tête explose. Cette parasomnie toucherait principalement les jeunes gens, selon les nouveaux travaux du chercheur américain Brian Sharpless publiés dans la revue scientifique Journal of Sleep Research.

Actuellement, le peu de littérature scientifique sur le sujet estimait que le syndrome de la tête qui explose était un trouble plus fréquent chez les plus de 50 ans que les jeunes adultes. « Je ne croyais pas en ces suppositions. Du point de vue biologique, cela n’avait pas beaucoup de sens pour moi », explique Brian Sharpless, auteur principal de l’étude et professeur de psychologie à l'Université de l'Etat de Washington (États-Unis).

Hallucinations sonores effrayantes
Réalisée auprès de 211 étudiants à l’université, l’étude révèle que près d’une personne interrogée sur cinq a vécu au moins une fois ce phénomène dans sa vie. Pour plus de 15 %, ce phénomène était même fréquent.

Pour une minorité d’entre eux, ces hallucinations sonores, qui durent de quelques secondes à une minute, ont été très perturbantes, au point qu’ils n’osent pas en parler à leurs proches. « Certains pensent qu’ils ont une attaque, d’autres pensent devenir fous et ignorent qu’une bonne partie de la population a déjà vécu le même phénomène », explique le psychologue. Bien que bénin, ce trouble peut provoquer de l'anxiété, du stress et altérer la qualité du sommeil.

Paralysie du sommeil
Par ailleurs, plus d’un tiers des personnes ayant vécu le syndrome de la tête qui explose rapportent qu’elles ont également été atteintes de paralysie du sommeil. Ce trouble, plus fréquent chez les narcoleptiques, peut survenir chez n’importe qui et n’est pas le signe d’une maladie du sommeil. Lors de ce phénomène, le cerveau est réveillé, la personne est donc consciente de ce qui se passe mais le corps est encore endormi.
« La personne se sent alors bien éveillée, mais elle ne peut ni bouger ni parler. Ce peut être très angoissant, mais pas grave ! Elles sont liées à un éveil un peu brutal en sommeil paradoxal », explique le réseau Morphée sur son site internet. 

Absence de traitement
« La même zone du cerveau, la formation réticulée, semble jouer un rôle dans la paralysie du sommeil et le syndrome de la tête qui explose. Cela pourrait expliquer pourquoi certaines personnes vivent ces deux phénomènes », explique Brian Shapless.

Pour ces deux troubles du sommeil, il n’existe aucun traitement efficace. Mais il est important de consulter un médecin, car ils pourraient être le signe de narcolepsie ou d’épilepsie. « La simple possibilité de poser le diagnostic permet aux personnes atteintes d'aller mieux », conclut le chercheur. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité