Publicité

QUESTION D'ACTU

Vaccins : 3 millions de décès évités par an

Les vaccins ont aussi diminué de 90 à 99 % l'incidence de nombreuses maladies graves.  

Vaccins : 3 millions de décès évités par an Parsons/AP/SIPA

  • Publié 13.03.2015 à 12h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Dossier réalisé en partenariat
avec 
Science et Santé,
le magazine de l'Inserm 

Les vaccins ont contribué à faire drastiquement reculer, voire disparaître, certaines maladies infectieuses graves. Une campagne internationale de vaccination a ainsi permis d'éradiquer la variole : le dernier cas connu remonte à 1978. Les vaccins ont aussi diminué de 90 à 99 % l'incidence de nombreuses maladies graves (diphtérie, tétanos, rage...) dont certaines, comme la poliomyélite, n'ont pas de traitements curatifs.
La prévention vaccinale est alors la seule protection disponible. La prévalence de maladies considérées, parfois à tort, plus bénignes comme la coqueluche ou la rougeole a aussi considérablement diminué. Ou encore les oreillons.
Le nombre de cas en France est ainsi passé de 859 à 9 cas pour 100 000 habitants entre l'introduction de la recommandation du vaccin en 1986 et 2011 selon des données du réseau de médecins généralistes Sentinelles. La prévalence moindre de ces maladies contagieuses a permis, avec l'avènement des antibiotiques et l'amélioration de l'hygiène, de considérablement augmenter notre espérance de vie. L'OMS estime d'ailleurs que les vaccins évitent chaque année le décès de 2 à 3 millions de personnes.

Simon Pierrefixe
Science et Santé, le magazine de l'Inserm  

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité