Publicité

QUESTION D'ACTU

Vaccins : comment ça marche

Le vaccin leurre le système immunitaire pour lui donner l’impression de faire face à une infection.  

Vaccins : comment ça marche Parsons/AP/SIPA

  • Publié 13.03.2015 à 12h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Dossier réalisé en partenariat
avec 
Science et Santé,
le magazine de l'Inserm 

La vaccination repose sur la notion d'immunisation. « Quand une personne atteinte par un agent infectieux guérit, elle devient immunisée : elle est dorénavant protégée d'une nouvelle infection par ce pathogène », explique Camille Locht (1), microbiologiste et directeur de recherche Inserm au Centre d’infection et immunité de Lille.
C'est cet effet protecteur que la vaccination essaie de reproduire – immuniser le sujet à vacciner – mais sans le rendre malade. « Le vaccin leurre le système immunitaire pour lui donner l’impression de faire face à une infection », continue le chercheur.

Pour cela, il doit contenir des éléments du microbe reconnus par le système immunitaire : les antigènes microbiens. Ce dernier se mobilise alors pour éliminer ces agents extérieurs. C'est d'abord le système immunitaire inné qui entre en jeu. Celui-ci cible sans distinction la plupart des corps étrangers à l'organisme – le non soi – dont l'agent extérieur inoculé.
Puis, le système immunitaire adaptatif se met en branle et active les cellules tueuses – les lymphocytes – qui vont venir à bout de chacun des intrus. Après le combat, la plupart d’entre elles sont détruites mais une faible proportion survit et forme ce qu’on appelle la mémoire immunitaire. Si les mêmes antigènes se représentent dans l'organisme, ces cellules rescapées les reconnaîtront et activeront sans tarder et avec vigueur le système immunitaire. L'infection est alors contrôlée avant toute manifestation clinique de la maladie.



Simon Pierrefixe
Science et Santé, le magazine de l'Inserm  

(1)  Camille Locht : unité 1019 Inserm/CNRS/Université Lille 1/Institut Pasteur de Lille – Université Lille 2 Droit et santé, équipe Infections respiratoires bactériennes : pertussis et tuberculosis (BRIPT)

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité