• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Lire, écrire, jouer aux cartes...

Alzheimer : garder son cerveau actif peut retarder de 5 ans l’apparition de la maladie

Les seniors qui lisent, écrivent et jouent aux cartes pourraient retarder de cinq ans l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Alzheimer : garder son cerveau actif peut retarder de 5 ans l’apparition de la maladie Halfpoint/iStock

  • Publié le 19.07.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'étude, qui a porté sur près de 2 000 seniors, montre que, parmi les patients ayant développé un Alzheimer, ceux qui pratiquaient chaque jour des activités stimulantes pour leur intellect, retardaient en moyenne de cinq ans son apparition.
  • Les personnes ayant le niveau d'activité cognitive le plus faible ont développé la maladie à l'âge de 89 ans, contre 94 ans pour les autres patients jouant aux cartes, lisant et faisant régulièrement des puzzles.

Quand on est âgé, lire, faire des puzzles, jouer aux cartes ou écrire des lettres n’est pas seulement un moyen de rompre la solitude et de se distraire. C’est aussi un excellent moyen de réduire le risque de démence.

C’est ce que met en lumière une nouvelle étude publiée dans la revue Neurology. Selon ses auteurs, garder son cerveau actif grâce à des activités cognitivement stimulantes pourrait retarder de cinq ans l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

"La bonne nouvelle est qu'il n'est jamais trop tard pour commencer à faire le genre d'activités peu coûteuses et accessibles que nous avons examinées dans notre étude, affirme Robert S. Wilson, du Rush University Medical Center à Chicago. Nos résultats suggèrent qu'il peut être bénéfique de commencer à faire ces choses, même à 80 ans, pour retarder l'apparition de la démence d'Alzheimer."

Les bienfaits des activités cognitivement stimulantes

L'étude a porté sur 1 978 personnes d'un âge moyen de 80 ans qui ne souffraient pas de démence au début de l'étude, et qui ont été suivies pendant une période moyenne de sept ans. Pour déterminer s'ils avaient développé une démence, les participants ont subi des examens annuels, qui comprenaient un certain nombre de tests cognitifs.

Au début de l'étude, les participants ont été invités à évaluer leur participation à sept activités sur une échelle de 5 points. "Au cours de l'année écoulée, combien de fois avez-vous lu des livres ?" ou encore "Au cours de l'année écoulée, combien de fois avez-vous joué à des jeux comme les dames, les jeux de société, les cartes ou les puzzles ?", faisait partie des questions.

Les chercheurs ont ensuite calculé la moyenne des réponses de chaque personne, avec un score de 1 signifiant une fois par an ou moins et un score de 5 signifiant tous les jours ou presque. Les personnes du groupe à forte activité cognitive ont obtenu un score moyen de 4,0, ce qui signifie des activités plusieurs fois par semaine, contre un score moyen de 2,1 pour les personnes à faible activité cognitive, ce qui signifie des activités plusieurs fois par an.

Des activités à pratiquer jusqu’à tard pour retarder l’apparition d’Alzheimer

Au cours de la période de suivi de l'étude, 457 personnes, âgées en moyenne de 89 ans, ont développé la maladie d'Alzheimer. Parmi elles, les participants ayant les niveaux d'activité les plus élevés, ont développé la maladie à l'âge de 94 ans. Les personnes ayant le niveau d'activité cognitive le plus faible ont développé la maladie à l'âge de 89 ans, soit une différence de cinq ans.

"Notre étude montre que les personnes qui s'engagent dans des activités plus stimulantes sur le plan cognitif peuvent retarder l'âge auquel elles développent une démence", explique le Pr Wilson. Il est important de noter qu'après avoir pris en compte le niveau d'activité cognitive en fin de vie, ni l'éducation ni l'activité cognitive en début de vie n'étaient associées à l'âge auquel une personne développait une démence d'Alzheimer. Nos recherches suggèrent que le lien entre l'activité cognitive et l'âge auquel une personne a développé une démence est principalement déterminé par les activités que vous faites plus tard dans la vie."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES