• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Chikungunya : risque d'épidémie en métropole


  • Publié le 13.06.2014 à 09h33
  • |
  • |
  • |
  • |


A peine plus gros qu’une tête d’épingle, il risque d’empoisonner la vie de milliers de voyageurs cet été. Le moustique tigre, qui transmet le virus chikungunya, continue son inexorable progression aux Antilles, mais aussi en métropole. 18 départements sont touchés dans l’Hexagone et 47 cas ont été recensés. « La semaine dernière, rappelle Marc Payet dans Le Parisien, la préfecture a mené une opération antimoustiques tigres à Banyuls à la suite de la découverte d’un cas. »

Hier, le niveau de mise en garde de la part des autorités est monté d’un cran avec la déclaration de Jean-Claude Desenclos, directeur scientifique de l’Institut de veille sanitaire (InVS) : « La probabilité pour qu’une épidémie se déclare en France métropolitaine cet été est bien plus importante que les années précédentes ».
L’InVs rappelle cependant qu’il n’existe à ce jour aucun cas autochtone en métropole, tous ont été importés.

Mais si ce mode de propagation a permis, jusqu’à présent, de contenir la diffusion du virus, la situation pourrait changer radicalement avec l’arrivée des vacances. De nombreux voyageurs s’apprêtent à boucler leurs valises pour se rendre en Martinique et en Guadeloupe. Dans ces départements d’outre-mer, 7 à 8 % de la population est touchée par le virus. « En Guadeloupe, 5 000 cas ont été recensés uniquement la semaine dernière », précise le quotidien.

Alors, même si les compagnies aériennes diffusent des sprays antimoustiques dans les cabines, le risque d’attraper le chik sur place est important. Aucun vaccin ou traitement ne permet de le prévenir ou de le soigner, seules des mesures de précaution (répulsifs, vêtements qui couvrent le corps) peuvent repousser les assauts du moustique tigre. Une piqûre de l’insecte occasionne une fièvre brutale, des courbatures et des maux de tête. Dans de rares cas, le chikungunya peut précipiter le décès de personnes fragiles ou âgées. Aux Antilles, 13 personnes y ont succombé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité