Publicité

QUESTION D'ACTU

Drogue du sexe : les ados accros


  • Publié 30.05.2013 à 10h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Des petits flacons adaptés à un usage festif, une inspiration par les narines, une sensation d’euphorie immédiate, un effet aphrodisiaque, les ados en raffolent. Les poppers font désormais partie des substances illicites très prisées dans le milieu de la nuit. C’est même la drogue plus consommée après le cannabis (5 % d’utilisateurs chez les 18-64 ans) en particulier chez les jeunes, relève le dernier rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (Ofdt). Comme ils sont interdits en France depuis 2011, « les jeunes se fournissent sur des sites internet ou dans les sex-shops sous le comptoir » explique le Figaro. Utilisée à l’origine dans le milieu gay pour augmenter ses performances sexuelles, « la drogue du sexe » est aujourd’hui à usage récréatif. Plus d’une personne sur dix âgée de 18 à 25 ans en a consommé au moins une fois dans l’année.

Ces préparations liquides très volatiles ne créent pas d'accoutumance, mais certains usagers « ressentent une quasi dépendance pour la réalisation d’actes sexuels », précise le rapport de l’Ofdt.

Dans certains cas, la consommation de ces substances peut conduire à des intoxications, une hypotension artérielle et des troubles cardio-vasculaires potentiellement mortels. « Le risque s’accroît, signale l’Observatoire, lors de la prise concomitante de médicaments comme le Viagra ».

Entre 1999 et 2009, 794 cas d’exposition aux poppers ont été recensés dans les centres antipoison, dont 119 cas graves.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité