Publicité

QUESTION D'ACTU

UFC Que Choisir

Alimentation : l'UFC Que Choisir favorable à l'étiquetage couleur

L'association de défense des consommateurs a mené un test d'étiquetage sur 300 produits de consommation courante. Résultats : un outil « simple et efficace ».

Alimentation : l'UFC Que Choisir favorable à l'étiquetage couleur Alex Segre/REX/REX/SIPA

  • Publié 25.02.2015 à 15h02
  • |
  • |
  • |
  • |


« Simple et efficace ». Voici comment l’association de consommateurs UFC Que Choisir décrit  l’étiquetage nutritionnel simplifié. Ce « modèle coloriel » est, selon l’association de défense des consommateurs, « un antidote fiable, simple et efficace contre le marketing alimentaire ».

Si le principe d’un étiquetage simplifié a été « obtenu de haute lutte dans le cadre du projet de Loi de Santé Publique », son format, en revanche, reste à définir, explique encore l’UFC Que Choisir. L’association a mené un test d'étiquetage sur 300 produits de consommation courante et les résultats sont très positifs : c’est un « outil informatif et éducatif réellement au service des consommateurs ».

Il n’est pas toujours évident de faire le tri au supermarché entre les produits sains et ceux qui sont trop gras, trop sucrés… Le dispositif coloriel est un système d’étiquetage volontaire comportant cinq couleurs allant du vert au rouge selon les caractéristiques nutritionnelles de l’aliment (calories, graisses saturées, sucres, sel …).
Il permet de montrer « la diversité des produits » : « au rayon des pains de type muffins, on trouve aussi bien le produit à la farine complète  de la marque d'un magasin estampillée d'une couleur verte, qu’une version plus riche affichée en rose ».

« A rebours des idées reçues, [l’étiquetage] décerne des pastilles vertes à de nombreux plats préparés tels que le ‘"Cassoulet mitonné" de William Saurin ou le  "Petit salé aux lentilles" de Fleury Michon », nous apprend l'étude de l'UFC Que Choisir

« Alors que le développement préoccupant en France du surpoids, de l’obésité, du diabète et des maladies cardiovasculaires, trouve notamment son origine dans une alimentation trop riche en sucres, en graisses saturées et en sel, il est crucial d’avancer sur une meilleure information des consommateurs quant à la qualité nutritionnelle des produits alimentaires », conclut l'association.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité