Publicité

QUESTION D'ACTU

Publiée dans Neurology

Parkinson : initier tôt des exercices physiques réduit les chutes

L'exercice physique améliore la qualité de vie de patients atteints de la maladie de Parkinson selon une étude. En particulier chez ceux touchés par une forme modérée de cette pathologie.

Parkinson : initier tôt des exercices physiques réduit les chutes SANCHEZ/CARO FOTOS/SIPA

  • Publié 09.01.2015 à 12h29
  • |
  • |
  • |
  • |


De l'exercice physique pour lutter contre les désagréments de la maladie de Parkinson, c'est ce que préconisent le Pr Colleen G. Canning et son équipe de scientifiques de l’Université de Sydney après avoir mené une étude sur 231 patients atteints de cette maladie neurologique chronique dégénérative (perte progressive des neurones). En effet, l'activité physique a amélioré la qualité de vie de nombreux patients. Ces résultats sont publiés dans la revue scientifique Neurology.

Une réduction des chutes de 70 %
Dans ces travaux, une partie des participants a été soumis à un programme d’exercices destinés à améliorer l’équilibre et à renforcer les muscles des membres inférieurs. Celui-ci s’est déroulé à la maison, sur 6 mois à raison de 3 séances hebdomadaires de 40 minutes. Les autres malades ont bénéficié d’un suivi traditionnel.
Et les résultats ont été sans appel. Chez les participants qui ont suivi le programme, le nombre de chutes est réduit. En particulier chez les patients atteints d’une forme moins sévère de la maladie pour qui la diminution de nombre de chutes atteint  70 %. 

L'intérêt d'initier tôt des exercices physiques
En revanche, les chercheurs regrettent que l'activité physique n’aurait qu’un impact « très limité » chez les malades les plus sévèrement atteints par Parkinson. Même s'ils concluent que dans l'ensemble, les patients du groupe « programme d'exercices, avec aussi de la marche, obtiennent de meilleurs résultats aux tests de capacité motrice et d'équilibre. Ils déclarent aussi une peur inférieure de chuter, et une meilleure humeur et qualité de vie. »
Pour ces scientifiques, « ces résultats suggèrent que des interventions à base d’exercices supervisés et adaptés doivent être initiés tôt dans le processus de la maladie. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité