Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 9000 hommes

La qualité du sperme est un bon marqueur de l'état de santé

Les troubles du sperme peuvent révéler d’autres problèmes de santé, comme des maladies cardiaques, selon une étude britannique de la Stanford University School of Medicine.

La qualité du sperme est un  bon marqueur de l'état de santé PETILLOT/SIPA

  • Publié 16.12.2014 à 16h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Si vous avez des problèmes de fertilité, mieux vaut creuser le sujet. Selon une étude britannique publiée par la revue Fertility and Sterility, les troubles du sperme seraient liés à d’autres problèmes de santé. En cela, ils constituent un bon indicateur de son état global.

Azoospermie, hyperspermie…
Les troubles du sperme peuvent se référer à différentes situations : l’hypospermie (volume de sperme inférieur à 2ml), l’hyperspermie (volume supérieur à 6ml), l’azoospermie (sperme sans spermatozoïdes), la polyzoospermie (trop de spermatozoïdes), l’asthénospermie (trouble de la mobilité des spermatozoïdes) ou térazoospermie (malformation des spermatozoïdes). Tous mènent à des troubles de la fécondation.

Les auteurs de l’étude ont passé en revue les données médicales de 9.387 hommes âgés de 30 à 50 ans, qui ont consulté l’hôpital de Stanford pour déterminer la cause de leur infertilité. Ils ont mesuré le volume du sperme, ainsi que la concentration et la motilité (mobilité) des spermatozoïdes.

Maladies du système circulatoire
Or, selon les résultats de l’enquête, la plupart des patients dont les spermogrammes étaient anormaux présentaient d’autres problèmes de santé. Les scientifiques ont ainsi établi un lien entre mauvaise qualité du sperme et maladies du système circulatoire (hypertension, maladies cardio-vasculaires). Des pathologies, apparemment sans lien, ont aussi été observées chez ces sujets (maladies endocrines, génito-urinaires et de peau).

Selon Michael Eisenberg, qui a dirigé l’étude, cette corrélation s’explique par le fait que 15 % des gènes du génome humain sont liés la reproduction. Or, la plupart de ces gènes occupent d’autres fonctions au sein de l’organisme. Résultat : lorsque l’un d’entre eux est défaillant, il affecte les autres parties du corps.

Vers un meilleur diagnostic global
Ces données devraient encourager des examens plus approfondis en cas d’infertilité, selon les auteurs de l’étude. « La santé d’un homme est fortement corrélée avec la qualité de son sperme, explique ainsi Michael Eisenberg. Lorsque nous traitons l’infertilité des hommes, nous devrions aussi évaluer leur santé générale. Cette visite à une clinique de fertilité représente une bonne opportunité pour améliorer leurs traitements pour d’autres problèmes de santé, qui, nous le suspectons, pourraient vraiment aider à résoudre l’infertilité pour laquelle ils sont venus en premier lieu. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité