Publicité

QUESTION D'ACTU

Baromètre santé Inpes

Seniors :la vie sociale est bénéfique pour leur santé

Une vie sociale épanouie aide les seniors à rester en bonne santé. Selon le Baromètre Santé Inpes 2010, les 55-85 ans qui voient leur famille et leurs amis mangent mieux, fument moins.

Seniors :la vie sociale est bénéfique pour leur santé J.M. Guyon - Copyright 2/AP/SIPA

  • Publié 14.10.2014 à 14h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour vivre heureux, vivons groupés. Selon les résultats du Baromètre Santé Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) 2010, les seniors sont en meilleure santé, physique et psychique, lorsqu’ils voient régulièrement leurs proches et participent à des activités de groupe ou de loisir. Cette photographie des comportements de santé des 55-85 ans est particulièrement importante quand on sait que, d’ici 2050, un Français sur trois aura dépassé la soixantaine.

 

Mieux informés mais plus inquiets

Plus de 27 600 personnes vivant en France métropolitaine ont participé à cette enquête. Globalement, la vie sociale ne varie pas trop avec les ans : 82 % des 55-85 ans ont rencontré des amis ou de la famille la semaine précédant l’enquête, 52 % ont participé à des activités de groupe ou de loisir, ce qui est comparable à la tranche 15-54 ans. Ces interactions sont importantes pour rester en bonne santé, comme le montre cette enquête.

 

Les seniors qui rencontrent des gens se sentent mieux informés que les solitaires sur l’alcool et le tabac (90 %), le cancer (86 %), la contraception (88 %) ou la maladie d’Alzheimer (69 %). Ils ont aussi plus tendance à chercher en ligne des informations sur les thèmes de santé qui les intéressent.

Mais le lien social semble aussi accentuer les inquiétudes autour de certaines maladies. Ainsi, les sondés qui ont vu leurs proches expriment plus de craintes autour du cancer (58 % vs 48 %), la maladie d’Alzheimer (54 % vs 47 %) ou les maladies cardiaques (44 % vs 38 %).

 

Manger mieux, fumer moins, boire plus

Concernant la santé des seniors, elle est aussi fortement influencée par leur vie sociale. Le tabagisme est moins fréquent chez les personnes qui pratiquent des activités de groupe ou de loisir et diminue avec l’âge. Les 55-85 ans semblent également plus attentifs à leurs habitudes alimentaires : ils sont 27 % à associer l’alimentation à un moyen de rester en bonne santé. Et une large majorité d’entre eux ont mangé équilibré la veille (fruits, légumes, viandes, poissons, oeufs, féculents et produits laitiers).

La consommation d’alcool, en revanche, augmente avec les années et le lien social. 19 % des hommes et 8 % des femmes qui n’ont pas participé à des activités la semaine précédant l’enquête ont eu une consommation à risque ponctuel, contre 26 % des hommes et 13 % des femmes qui sont sortis de chez eux.

 

Côté santé mentale, là aussi, la vie sociale est bénéfique. Un sondé sur cinq est ou a été en état de souffrance psychologique au cours de l’année précédente. Mais le fait de vivre seul quadruple le risque de dépression chez les hommes, le double chez les femmes. Ces dernières sont aussi plus à risques lorsqu’elles ne pratiquent pas d’activité de groupe ou de loisir.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité