Publicité

QUESTION D'ACTU

Fin de vie

Soins palliatifs : des besoins criants en France et dans le monde

Le 11 octobre, c'est la Journée Mondiale des Soins palliatifs. L'occasion pour les associations de rappeler quelques vérités sur l'état de l'offre de soins palliatifs à l'échelle mondiale. 

Soins palliatifs : des besoins criants en France et dans le monde Patiente séropositive à l'unité de soins palliatifs de l'hôpital de Puteaux (CHARUEL/SIPA)

  • Publié 12.10.2014 à 21h36
  • |
  • |
  • |
  • |


La Journée Mondiale des Soins Palliatifs, qui a lieu aujourd'hui, propose un certain nombre d'actions de sensibilisation, dans un contexte marqué en Europe par le débat sur la fin de vie.

L'idée : expliquer au public ce que sont les soins palliatifs et en quoi il peut se sentir concerné. La Société Française des soins palliatifs les définit comme des soins actifs et continus qui visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, et à sauvegarder la dignité de la personne malade, tout en soulageant aussi l'entourage. Ils concernent les personnes atteintes de graves maladies ou de maladies chroniques, en fin de vie, que le malade soit une personne âgée ou non. 

9 patients sur 10

Problème:  d'après l'Organisation Mondiale de la Santé, alors que 20 millions de personnes ont besoin de soins palliatifs en fin de vie dans le monde, « seule 1 personne sur 10 en bénéficie ». Et seulement 20 pays sont équipés de soins palliatifs. Les organisations de prévention dénoncent cette situation difficile, qui implique souvent une fin de vie dans la souffrance. 6% des malades nécessitant ces soins ont moins de 15 ans. 

Et en France...

La France est certes un peu mieux lotie, mais le manque de soins palliatifs est encore important, et nombreux sont les français qui ne connaissent pas leurs droits à ce sujet. Ainsi, une légère majorité, 53 %, dit se sentir suffisament bien informé sur les soins palliatifs, mais ils sont 63 % à préférer leur développement à la mise en place du sucide assisté. Une étude de 2011, de l'Observatoire National de la fin de vie estimait que 60 % des personnes qui décèdent en France seraient susceptibles de relever d'une prise en charge incluant des soins palliatifs. Cela correspond à 322 158 personnes par an. 2/3 d'entre elles décèdent à l'hôpital. 

Mais l'offre en soins palliatifs est très disparate sur le territoire français. Ainsi, Le nombre de lits adaptés pour recevoir des soins palliatifs varie de 0 à 18.6 lits pour 100 000 habitants selon les régions. 14 régions sont au dessus de la moyenne nationale, avec 8 lits pour 100 000 habitants en moyenne. 

 



De plus, le bilan de l'accès aux soins palliatifs est aussi plutôt négatif quand on regarde les malades atteints du cancer. Ces malades représentent 48 % du total des Français nécessitant des soins palliatifs, mais tous n'en bénéficient pas. C'est aussi le cas en Allemagne, comme le montrait une récente publication de la revue Cancer. Ainsi, seuls 57 % des 1131 médecins interrogés pour les besoins de l'étude avaient estimé que les patients pouvaint mourir dans la dignité au sein de leur unité. 

Il y a donc encore du chemin à faire pour élargir l'accès aux soins palliatifs, et c'est justement le message que visent à faire passer les organisateurs de cette Journée Mondiale.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité