Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude de l'INVS

Accidents chez les 4-6 ans : les garçons deux fois plus casse-cous que les filles

Une enquête réalisée par l'INVS s'est penchée sur les lieux et les raisons des accidents chez les enfants de 4 à 6 ans. Selon l'étude, les petits garçons issus de familles nombreuses auraient plus de "bobos" que les autres. 

Accidents chez les 4-6 ans : les garçons deux fois plus casse-cous que les filles LECARPENTIER-POOL/SIPA

  • Publié 08.09.2014 à 13h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Les bobos sur les genoux des enfants font partie du quotidien des parents. Cour de récréation, jeux en extérieur avec les camarades... Ces accidents ont des causes multiples. Une enquête de l’Institut de Veille sanitaire (INVS), a publié une étude sur les lieux et les causes de ces accidents, ainsi que le profil des enfants « accidentés.» 

Plus d’accidents à l’extérieur de l’école...
L’enquête de l’INVS recense 22 000 enfants âgés de 4 à 6 ans, scolarisés dans 4 413 écoles maternelles en France. Les chercheurs ont soumis ces derniers à un questionnaire sur le type et le nombre d’accidents qu’ils ont subi entre septembre 2005 et juin 2006. L’étude de l’INVS révèle principalement que 96 % des accidents survenus sont liés à la vie quotidienne contre 4 % à des accidents dus à la circulation. Etonnamment, 61 % de ces accidents ont eu lieu en période scolaire alors que le lieu de survenue est plus fréquent à domicile (38 %) qu’à l’école (26 %). Les lieux extérieurs liés aux loisirs (hors sports et hors cadre scolaire) comme les parcs de jeux ont également une part importante dans le nombre d’accidents (13 %.)

Et plus d'enfants de cadres blessés

Au cours des trois derniers mois de l’enquête, 4 % des enfants ont déclaré avoir subi un accident. Parmi eux, on compte quasiment deux fois plus de garçons (4,3 %) que de filles (2,8 %). Selon l’enquête, ce résultat est dû au fait que les garçons passent moins de temps que les filles à regarder la télévision lorsqu’ils ne sont pas à l’école, et plus de temps à l’extérieur. Le nombre d’accidents augmenterait aussi lorsque la famille est nombreuse : « lorsque la fratrie compte plus de 3 enfants, ces derniers sont 1, 2 fois plus souvent accidentés que les autres », remarquent les chercheurs. Autre facteur : le statut social-économique des parents. Les enfants dont les parents sont cadres ont plus d’accidents que les autres. Les chercheurs expliquent ces données par le fait que les parents ont plus de revenus financiers et donc plus recours aux activités à l’extérieur.

Les accidents les plus courants sont les chutes, responsables le plus souvent de plaies ou de fractures. Dans la majorité des cas (58%), c'est la tête qui trinque. Et deux-tiers des accidentés ont eu recours aux urgences, 5 % ont été hospitalisés. Concernant les accidents de la vie courante, l’enquête précise que 43 % des enfants ont été limités dans leurs activités : 36 % ont été légèrement limités (passage aux urgences) et 8 % sévèrement limités (hospitalisation.)

La cour de récréation n'est donc pas le lieu de tous les dangers ! En effet, puisque la majorité des accidents des 4-6 ans ont lieu à leur domicile, alors qu'ils sont normalement sous la suveillance des parents...




Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité