Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour réduire la transmission de bactéries

Hygiène : un "Fist Bump" vaut mieux qu'une poignée de mains

Serrer la main, c'est risqué pour la santé. Du moins, plus qu'un autre salut moins formel : le « check. » Se taper les poings permettrait en effet de réduire les risques de transmission de bactéries. 

Hygiène : un \ SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 29.07.2014 à 18h19
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà une étude qui révolutionnera peut être la manière dont vous saluez votre patron le matin. Des chercheurs de l'université d'Aberystwyth, au Pays-de-Galles (Royaume-Uni) ont montré que la transmission des microbes était particulièrement importante lors d'une poignée de mains... à l'inverse du « check », ou « Fist Bump » aux Etats-Unis, un salut qui consiste à se frapper les poings amicalement. Les résultats de leur étude paraissent dans l'édition d'août de l'American Journal of Infection Control.

Divers saluts testés

Le docteur Withworth et son équipe ont testé plusieurs types de saluts, impliquant un contact entre les mains, afin de déterminer lequel augmentait le plus le risque de contamination. On ne peut pas dire que leur procédé expérimental manquait d'originalité. Après avoir mis leurs gants, ils ont en effet trempé leurs mains dans une cuve, à l'intérieur de laquelle macérait un bouillon de culture de la bactérie E. Coli, normalement présente dans la flore intestinale. Certaines de ces bactéries peuvent être pathogènes, entraînant parfois gastro-entérites, infections urinaires ou encore méningites.

Les chercheurs ont ainsi essayé plusieurs touchers de mains, allant de la simple poignée à des « checks » élaborés. Et ils ont déterminé que frapper son poing contre celui de l'autre était le salut qui présentait le moins de risque. Serrer la main de l'autre, à titre de comparaison, transmettait dix fois plus de bactéries. Ils appellent donc à la généralisation du « check » pour limiter les contagions.

 



L'hygiène des mains prime

Malgré un sujet en apparence léger, il y a derrière cette étude un vrai message de prévention. Recommander de limiter les poignées de mains, pendant une épidémie de grippe par exemple, pourrait avoir des conséquences très positves, et ralentir la propagation de la maladie. Les chercheurs aimeraient aussi la voir disparaître des hôpitaux, où les risques de transmission de bactéries sont plus élevés. Une idée qu'avaient déjà développé d'autre études publiées dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), préconisant de bannir les poignées de mains dans tous les établissements de santé. 


Mais il n'est peut être pas utile d'en arriver jusque là. Les chercheurs rappellent qu'avant tout, c'est un bon lavage de mains qui limitera réellement les risques de transmission des bactéries. Alors, avant de commencer à saluer tous vos amis avec les poings, pensz à ce geste tout simple, mais qui a fait ses preuves.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité