Publicité

QUESTION D'ACTU

Consommation d'alcool

Binge drinking : un test pour identifier les ados à risque

Un porgramme informatique permet de savoir, avec une grande fiabilité, si des adolescents s'adonneront au binge drinking à l'âge de 16 ans. 

Binge drinking : un test pour identifier les ados à risque VALINCO/SIPA

  • Publié 03.07.2014 à 16h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Quels adolescents de 16 ans deviendront adeptes du binge drinking, cette consommation excessive  d’alcool en un temps très court ? Un programme informatique permet aujourd'hui de répondre à cette question. En effet, des chercheurs ont élaboré un modèle qui prend en compte de nombreux facteurs : génétiques, environnementaux, physiologiques. Pour cela, les scientifiques ont mené une étude auprès de 2 400 jeunes de 14 ans dans 8 pays européens, dont la France, et les ont suivi jusqu’à l’âge de 16 ans.

Une valeur prédictive de 70 %
Un ordinateur a analysé les données provenant de 40 variables différentes. « Il n’y a pas seulement une ou deux variables critiques, mais notre modèle final est très large. C’est tout un ensemble de paramètres qui a une valeur prédictive », indique Hugh Garavan de l’University College Dublin, l’un des auteurs de l’étude, publiée dans la revue Nature.
Et les résultats montrent que cette valeur prédictive est fiable à 70 %. Parmi les meilleurs indicateurs prédictifs, on peut citer la personnalité de l’adolescent, la recherche de sensation forte, le manque de conscience de ses actes, et une histoire familiale d’addiction à des drogues. Le fait d’avoir bu ne serait-ce qu’un seul verre d’alcool à l’âge de 14 ans, et d’avoir vécu des événements stressants sont également de forts éléments prédictifs.
Autre facteur à prendre en compte : la taille du cerveau. Celle-ci évolue chez les adolescents. « Les neurones et les connexions neuronales deviennent plus petites, tandis que la substance blanche s’aggrandit, indique Hugh Garavan. Les jeunes dont le cerveau est plus immature, plus gros, sont plus à risque de consommer de l’alcool ».

Ces données sont intéressantes à l’heure où les jeunes boivent de plus en plus. Une expertise collective de l’Inserm, rendue publique en février dernier, montre que 90 % des adolescents ont consommé de l’alcool et 58% l’ont déjà fait à l’âge de 11 ans. Et les ivresses sont de plus en plus fréquentes.
En 2011, plus de la moitié des jeunes de 17 ans ont bu au moins 5 verres d’alcool en une même occasion, au cours du mois qui a précédé l’enquête, contre 46 % en 2005. Le binge drinking est donc un nouveau mode de consommation, qui semble malheureusement avoir de l'avenir auprès des jeunes.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité