Publicité

QUESTION D'ACTU

Etats-Unis

Cancer du col utérin : le nombre de cas sous-estimé

Les taux de cancer du col utérin ont été largement sous-estimés  aux Etats-unis. En particulier chez les femmes plus âgées.

Cancer du col utérin : le nombre de cas sous-estimé GUTIERREZ/CORDON PRESS/SIPA

  • Publié 12.05.2014 à 13h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle étude publiée ce 12 mai dans la revue Cancer suggère que les données américaines actuelles sur le nombre de cas de cancer du col de l'utérus seraient sous-estimées par rapport aux taux rééls d'incidence de la maladie aux États-Unis. De plus, le risque pour les femmes âgées de développer cette pathologie serait pour sa part bien, plus élevé que ce qu'on imaginait jusqu'à présent. 

Pour rappel, selon les recommandations fixées par l'American Cancer Society, les femmes entre 21-29 ans devraient être examinées pour le cancer du col tous les 3 ans, tandis que les femmes entre 30-65 ans devraient subir un dépistage tous les 5 ans. Enfin, les femmes de plus de 65 ans, qui ont eu des résultats normaux à leurs précédents examens, ne devraient plus se faire dépister. Des recommandations qui pourraient bien changer avec la publication de ces travaux récents menés par la chercheuse Anne Rositch de l'Université du Maryland School of Medicine (Baltimore).


Un risque plus élevé pour les femmes âgées

Cette équipe américaine a en effet noté qu'aux Etats-Unis, les femmes qui ont subi une hystérectomie - ablation de l'utérus - étaient toujours incluses dans les calculs du nombre de cas de cette maladie. Pourtant, cette intervention chirurgicale élimine le risque de cancer du col utérin. Par conséquent, ces scientifiques ont entrepris de recalculer la prévalence du cancer du col utérin chez les femmes américaines en tenant compte du nombre d'hystérectomies pratiquées chez les américaines entre 2000 et 2009.
Les chercheurs ont alors constaté que les taux de cancer du col utérin ont été beaucoup plus élevés ( en particulier chez les femmes âgées) : 18,6 pour 100 000 femmes, contre 11,7 cas pour 100 000 femmes avec l'ancien calcul. 

Le surrisque connu chez les femmes noires encore plus élevé
Par ailleurs, ces chercheurs ont noté que les précédents travaux sur le sujet indiquaient que les taux d'incidence de ce cancer étaient les plus élevés entre 40-44 ans, à 15,6 cas pour 100 000 femmes, avant de se stabiliser.

Mais en écartant les femmes qui ont subui une hystérectomie, les taux d'incidence augmentent avec l'âge, atteignant un maximum de 24,7 cas pour 100 000 femmes chez celles âgées de 65 à 69 ans. Ce chiffre était encore plus élevé chez les femmes noires de ce groupe d'âge, à 53 cas pour 100 000 femmes.
Et pour elles, le constat général n'est guère plus réjouissant. Quelle que soit la tranche d'âge , elles  ont un taux de 89 % plus élevé de cancer du col utérin que les femmes blanches. 

Conclusion des chercheurs, les lignes directrices actuelles du dépistage du cancer du col de l'utérus « mériteraient d'être réexaminés ». « Elles devraient, par exemple, recommander aux femmes un dépistage systématique à l'âge de 65 ans, même si elles ont eu précédemment des résultats positifs lors des examens de dépistage », conclut l'auteur principal de l'étude, Patti Gravitt.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité