Publicité

QUESTION D'ACTU

Aussi intelligent que l'homo sapiens

Capacités cognitives : Néandertal n’était pas un être primitif

Ce n’est pas une infériorité cognitive et comportementale qui explique la disparition de Néandertal. Ils avaient les mêmes capacités que leurs contemporains humains, selon une étude.

Capacités cognitives : Néandertal n’était pas un être primitif DDP IMAGES FILMFOTOS/SIPA

  • Publié 02.05.2014 à 19h33
  • |
  • |
  • |
  • |


Néandertal, un être primitif éliminé par l’homme moderne ? Loin de là, affirment deux chercheurs. Ce 30 avril dans PLOS One, une étude analyse point par point les théories sur la disparition des Néandertaliens… et les réfute. Loin des hominidés inférieurs qu’on a longtemps dépeints, ils possédaient des capacités cognitives similaires à leurs contemporains homo sapiens.

 

Des chasseurs confirmés et de bons artisans

Les archéologues ont longtemps pensé que l’homme moderne était supérieur à Néandertal, en matière d’armement, de langage et de stratégie pour subsister. « Les preuves d’une infériorité cognitive [de Néandertal] ne sont simplement pas présentes », affirme Paola Villa, co-auteur de l’étude. « L’idée conventionnelle que l’on se fait des Néandertaliens est fausse. »

 

Néandertal était un chasseur confirmé : divers sites ont révélé la présence de grosses proies (mammouths, rhinocéros laineux), de gibiers de taille moyenne et réduite. Ces hominidés variaient leur alimentation selon leur environnement, mettant à profit les ressources aquatiques et terrestres. Ils avaient également développé des espaces de vie structurés, avec des zones spécialisées. S’ils vivaient effectivement en petits groupes, ils n’en étaient pas moins intelligents. L’étude signale des traces de pigments sur des objets, des os transformés en outil et des ornements à valeur symbolique. Les Néandertaliens avaient même acquis la maîtrise du feu et parvenaient à fabriquer de la poix.

 

Alors pourquoi Néandertal a disparu ?

Une mise au point qui vient rompre avec des décennies d’idées reçues. En fait, jusqu’ici, Néandertal était comparé à la génération suivante d’hommes modernes, pas à ses contemporains. « Cela reviendrait à comparer les performances des Ford de modèle T, très utilisés aux USA et en Europe au début du siècle dernier, et celles des Ferrari moderne, puis conclure qu’Henry Ford était cognitivement inférieur à Enzo Ferrari », explique Paola Villa.

 

Si ce n’est à cause d’une infériorité, comment Néandertal a-t-il pu disparaître ? L’analyse des restes génétiques disponibles a révélé des métissages complexes entre cette espèce et l’homme moderne, ainsi qu’une assimilation. On le sait désormais, les deux espèces se sont reproduites. On observe ainsi qu’une grande partie de notre génome est similaire à celle des Néandertaliens, et que nous avons hérité de certaines de leurs maladies. La reproduction entre les deux espèces aurait entraîné une fertilité réduite des mâles. Conjugué à l’arrivée massive d’homo sapiens du continent africain, ce paramètre explique très probablement la disparition des Néandertaliens.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité