Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépenses supplémentaires pour le patient

Calculs rénaux : l'opération peut déboucher sur de coûteuses complications

Après l’opération d’un calcul rénal, des complications peuvent survenir. Elles représentent des sommes très élevées, et donc une source possible d’économies selon une étude.

Calculs rénaux : l'opération peut déboucher sur de coûteuses complications Chiang Ying-ying/AP/SIPA

  • Publié 28.04.2014 à 13h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Les traitements des calculs rénaux sont peu risqués, mais leurs complications coûtent cher. Dans un cas sur sept, une opération en ambulatoire débouche sur une seconde visite à l’hôpital, imprévue cette fois. C’est ce que conclut une équipe de l’université Duke (Caroline du Nord, Etats-Unis), ce 28 avril dans Surgery.

 

Jusqu’à 30 000 $

Les chercheurs ont passé en revue les dossiers de 93 000 patients traités pour des calculs rénaux. La plupart du temps, les opérations sont peu invasives. Les trois plus courantes sont une lithotripsie par ondes de choc (fragmentation des calculs, ensuite évacués naturellement), une urétroscopie (extraction via l’urètre) ou une néphrolithotomie percutanée (fragmentation des calculs puis extraction via la paroi lombaire). Ces opérations sont réalisées en chirurgie ambulatoire, ce qui représente une économie.

 

Mais les complications liées à un traitement des calculs rénaux font grimper la facture, pour le patient comme le système de santé. Selon le type d’opération et les complications qui en découlent, une seule visite imprévue peut représenter jusqu’à 30 000 $ (21 600 €) ! « Nos résultats fournissent un bon point de départ pour comprendre pourquoi ces complications surviennent, et comment elles pourraient être prévenues », se félicite le Dr Charles Scales Jr., principal auteur de l’étude.

 

Economiser des surcoûts évitables

Les conclusions de l’étude sont éloquentes. Les hôpitaux qui pratiquent le plus d’opérations en traitement des calculs rénaux sont aussi ceux qui observent le moins de complications. Quand des complications surviennent, elles suivent moins souvent une lithotripsie par ondes de choc (12% des patients). Mais elles coûtent aussi très cher : une visite aux urgences représente en moyenne 32 000 $ (23 000 €). Après une néphrolithotomie, les complications nécessitent en moyenne une dépense de 47 000 $ (33 900 €).

 

Ces événements ne sont pas très fréquents, mais les patients n’en sont pas toujours conscients, note le Dr Scales : « Du point de vue du patient, une visite imprévue aux urgences ou une admission à l’hôpital après une opération en ambulatoire à faible risque est un événement de taille », souligne-t-il. D’ailleurs, le coût des complications pose souvent problème. « Les calculs rénaux sont atrocement douloureux et affectent surtout les actifs. Ces patients ne subissent pas seulement le coût du traitement, mais aussi les difficultés financières liées à un arrêt de travail », signale le Dr Scales. En comprenant comment ou pourquoi ces événements surviennent, il serait possible de réaliser de larges économies : pour le patient, qui débourse des sommes supplémentaires, mais aussi pour le système de santé, qui rembourse ces dépenses, et la société qui ne pâtit plus de l’absentéisme.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité