Publicité

QUESTION D'ACTU

Efforts liés à la manutention des malades, chutes...

Accidents du travail à l'hôpital : les infirmiers en première ligne

Infirmiers et aides-soignants seraient les deux métiers les plus touchés par les accidents du travail à l'hôpital. C'est ce que montre l'analyse du ministère de la Santé.

Accidents du travail à l'hôpital : les infirmiers en première ligne DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 25.03.2014 à 15h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Les professionnels de santé sont aussi exposés à des risques d'accidents de travail à l'hôpital ! Et à ce titre, les infirmiers en soins généraux et les aides-soignants seraient les deux métiers les plus fréquemment touchés par ces accidents. C'est ce que montre l'analyse des bilans sociaux effectuée par l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH), rendue publique ce lundi par la direction générale de l'offre de soins (DGOS).

Agent de restauration, le métier le plus sûr à l'hôpital
L'analyse effectuée par l'ATIH porte sur 348 établissements publics, dont certains n'ont complété leur bilan que partiellement. Résultat, les six métiers les plus touchés par les accidents du travail sont : les infirmiers de soins généraux puisque 283 établissements ont cité ce métier comme ayant fait l'objet le plus d'accidents du travail (soit 97,9 % des établissements). Viennent ensuite les aides-soignants (97,1 %).
Dans la suite de ce palmarès arrivent les agents de bio-nettoyage (77,4 %), et les agents de maintenance générale des bâtiments (25,1 %). Enfin, les agents de production culinaire ou alimentaire (12,3%) et les agents de restauration et d'hôtellerie (12,3 %) ferment la porte de ce classement.

Les efforts liés à la manutention des malades 
Pour expliquer ces résultats, les causes d'accident de travail fréquemment rencontrées dans les établissements de santé sont les chutes de plain-pied qui concernent 273 établissements. L'effort lié à la manutention des malades est cité par 253 établissements, soit 72,7 %.
Par ailleurs, le contact ou la projection avec du sang, des urines, des produits biologiques sur peau lésée, muqueuses et yeux n'arrive qu'en troisième position, avec une mention émanant de 109 établissements, soit 31,3 %.
La manipulation d'outils ou d'instruments coupants, piquants ou tranchants souillés (sang, urine, produit biologique, etc.) concerne pour sa part 96 établissements, soit 27,6 %, et le contact avec un malade agité est cité par 82 établissements, soit 23,6 % des établissements.

Pour rappel, en 2012, le rapport de l’Observatoire national des violences en milieu de santé (Onvs), a recensé plus de 11 000 signalements d’atteintes aux biens et aux personnes dans 352 établissements de santé (à 92 % publics). Et parmi ces signalements, 8083 concernaient des atteintes aux personnes, « dont 7 860 hospitaliers, victimes de violence. »


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité