Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies rénales

Semaine du rein : un dépistage gratuit proposé dans 20 régions

Pour sa 9e édition, la Semaine Nationale du Rein est l’occasion de se faire dépister de manière anonyme et gratuite. Pas moins d'un Français sur 2 serait malade des reins sans le savoir. 

Semaine du rein : un dépistage gratuit proposé dans 20 régions Capture d'écran, campagne FNAIR

  • Publié 08.03.2014 à 13h28
  • |
  • |
  • |
  • |


« Mes reins, j'y tiens, j'en prends soin ! ». C'est le slogan de la Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux (FNAIR) qui organise comme chaque année, du 8 au 15 mars 2014 la Semaine Nationale du Rein. Cette neuvième édition qui débute donc ce samedi aura une nouvelle fois pour objectif d'informer et de sensibiliser le grand public au dépistage des maladies rénales, afin de favoriser une prise en charge précoce. Surtout qu'un Français sur vingt a les reins malades sans même le savoir. Cette mobilisation a un autre enjeu en filigrane, apprendre au grand public à prendre soin de ses reins. 

Des maladies sans symptôme
Comme le plus souvent, les maladies rénales ne se manifestent par aucun symptôme, les dégâts peuvent se produire sans que l'on s'en rende compte. Il est donc important de les diagnostiquer le plus tôt possible. C'est avant tout le rôle des médecin généraliste, diabétologue, cardiologue, du médecin du travail... Mais aussi de la Semaine Nationale du Rein !


Le dépistage, comment ça marche
Un dépistage anonyme par bandelette urinaire, simple et rapide, vous est proposé gratuitement dans 20 régions françaises à l'occasion de cette semaine. Sans rendez-vous, toutes celles et ceux qui souhaitent vérifier le bon fonctionnement de leurs reins peuvent se rendre sur les stands d'information et de dépistage pour bénéficier d’un dépistage ou obtenir des renseignements sur l'insuffisance rénale.
Un dépistage essentiel car aujourd'hui près de 500 millions d'individus dans le monde, dont 3 millions en France, sont atteints d'une maladie rénale. Parfois sans même le savoir ! Chaque année en France, près de 10 000 personnes apprennent qu'elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique (IRC). Et souvent, trop tard malheureusement. Pour plus d’un tiers d’entre elles, le diagnostic est posé au dernier moment ; elles doivent alors être dialysées en urgence.
Un constat rageant pour les membres de la FNAIR car un dépistage précoce aurait pourtant permis de retarder et de préparer cette mise en dialyse, voire de l’éviter. Notamment par un traitement de la maladie rénale, ou en cas d’IRC au stade ultime, en proposant une greffe préemptive.

 

Ralentir le vieillissement du rein, l'autre enjeu de cette semaine
Enfin, à l’occasion de cette Semaine Nationale du Rein, la Fédération souhaite aussi apporter un éclairage sur une thématique qui concerne absolument tout le monde : le vieillissement du rein. Ce thème fera d'ailleurs l’objet de colloques à travers toute la France, grâce aux 24 associations régionales que fédère la FNAIR (pour connaître les lieux et dates, rendez- vous sur le site www.semainedurein.fr)
Car le rein, comme tout organe, vieillit et perd de sa fonction. Au-delà de 60 ans, trois personnes sur dix ont perdu le tiers de leur fonction rénale. Des chiffres inquiétants car les reins accomplissent plusieurs fonctions vitales pour notre organisme. Ils servent à filtrer le sang pour éliminer les déchets (urée, créatinine, acide urique, etc.) et à les évacuer sous forme d’urine. Par ailleurs, ils permettent aussi de maintenir constante la quantité d’eau et à équilibrer les taux de sels minéraux nécessaires à l’organisme (potassium, phosphore, sodium).

Pourtant, il est possible de ralentir le vieillissement des reins en adoptant quelques règles simples d’hygiène de vie. Parmi elles, boire au minimum 1 litre d’eau par jour pour faciliter le travail des reins, pratiquer une activité physique régulière (même 30 minutes de marche par jour sont bénéfiques), ou encore manger de manière équilibrée en limitant les graisses animales et en ne salant pas trop. Manger gras favorise le diabète et le sel favorise l’hypertension. Or, avec le diabète auquel elle est souvent associée, l'hypertension artérielle est l'une des principales causes d'insuffisance rénale !

 

 







Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité