Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport Save the Children 2012

Mortalité infantile : 3 millions de bébés décèdent le 1er mois

Même si la mortalité infantile avant l'âge de cinq ans a été divisée par deux sur la planète depuis 1990, un million de nouveaux-nés meurent encore tous les ans dans les premières 24H suivant leur naissance.

Mortalité infantile : 3 millions de bébés décèdent le 1er mois    Rebecca Blackwell/AP/SIPA

  • Publié 25.02.2014 à 15h16
  • |
  • |
  • |
  • |


Face au bonheur de mettre au monde un enfant, toutes les femmes ne sont pas égales ! En effet, d'après un rapport publié ce mardi par l'ONG Save the Children, un million de bébés meurent chaque année dans les 24 heures du premier et seul jour de leur vie. Face à ce constat, l'Organisation appelle les gouvernements à prendre "rapidement" des mesures visant à réduire le nombre de ces décès, qui en plus sont souvent évitables.


La mortalité infantile avant 5 ans divisée par deux en 20 ans

Dans ce rapport, Save the Children se réjouit tout d'abord que la mortalité infantile avant l'âge de cinq ans ait été quasiment divisée par deux sur le globe depuis 1990 (6,6 millions contre 12,6 millions). Néanmoins, l'ONG déplore le « peu d'attention accordée à la lutte contre les dangers mortels auxquels font face les nouveau-nés lorsqu'ils sont les plus vulnérables : à la naissance et au cours du premier mois de leur vie. » Selon le rapport, 2,9 millions de nouveau-nés sont également décédés au cours des 28 jours suivant leur naissance en 2012.

40 millions de femmes accouchent chaque année sans assistance
Les causes de ces décès, selon l'ONG, sont notamment dues aux naissances prématurées, aux complications au cours de la naissance et aux infections. Pour raconter cette triste réalité Carolyn Miles, présidente de Save the Children confie dans un communiqué : « Le premier jour de la vie d' un enfant est le plus dangereux, et trop de mères accouchent encore de nos jours à même le sol de leur maison ou dans la brousse, sans aucune assistance médicale. Nous répertorions tous les jours des histoires d'horreur de mères ayant marché des heures pendant le travail de grossesse pour trouver de l'aide. Bien souvent ces histoires se terminent en tragédie. »
Résultat, chaque année encore, 40 millions de femmes accouchent sans assistance médicale. Et en Éthiopie par exemple, seules 10 % des naissances sont médicalisées. Autre exemple, dans certaines régions de l'Afghanistan, il y aurait tout juste une sage-femme pour 10 000 habitants. Enfin, dans certains pays africains, des mères doivent payer pour obtenir des soins maternels tels qu'une césarienne, rappelle l'ONG. Mais ces frais coûtent souvent aussi chers que le budget mensuel de nourriture du foyer, rajoute-t-elle. « Il y a même eu des plaintes de mères africaines qui ont été emprisonnées plusieurs mois jusqu'à ce qu'elles soient en mesure de payer leur césarienne d'urgence. »


L'objectif, être la 1ère génération sans décès d'enfants évitables

En conséquence, Save the Children demande aux gouvernements de faire en sorte que d'ici à 2025, chaque naissance soit assistée par des agents de santé formés et équipés, pouvant pratiquer des accouchements en toute sécurité. « Si nous ne commençons pas à agir, avec urgence, sur la mortalité des nouveau-nés, nous risquons réellement de freiner les progrès fait ces trente dernières années dans la réduction de la mortalité infantile et de ne pas réaliser notre ambition. Notre objectif est d'être la génération qui a mis fin à tous les décès d'enfants évitables », conclut le rapport.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité