Publicité

QUESTION D'ACTU

Fermer les écoles pour lutter contre la grippe


  • Publié 16.02.2012 à 13h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà une méthode originale pour lutter contre cette épidémie de grippe…
Oui, c’est la fermeture des écoles ! Cela permettrait de limiter la propagation de l’épidémie. D’après une étude parue dans la revue scientifique Archives of internal medicine, ce serait mathématique : le risque de contracter la grippe serait réduit de moitié.

Fermer les écoles aurait donc un impact sur toute la population ?
Non, selon l’étude menée, renvoyer les enfants chez eux permettrait de protéger seulement les enfants en âge scolaire. Ceci dit, vous avez raison de poser la question car certains spécialistes des infections estiment que si l’étude avait été plus poussée, on aurait sans doute enregistré une baisse de la mortalité chez les personnes âgées. Ce qui paraît en effet logique puisque mettre les enfants en vacances forcées réduit la circulation du virus de la grippe dans la population.

 Mais, en 2009, en pleine épidémie de grippe H1N1, des écoles avaient été fermées ?
Oui, tout à fait. Dès que trois cas de grippe se déclaraient en une semaine dans une même classe, le Préfet pouvait décider de fermer la classe, voire l’école toute entière pendant 10 jours. Mais, nous n’avions pas la preuve à l’époque que c’était efficace. Vous allez me dire que la démonstration scientifique arrive un peu tard mais pour les auteurs de cette étude, les politiques devraient méditer ces résultats et ne pas rechigner à fermer les écoles en cas de prochaine épidémie.

 Vous voulez dire malgré les protestations des parents, ?
Oui, parce que ce n’est pas une décision facile à prendre. Car contrairement aux enfants évidemment, les parents ne voient pas ce genre de mesure d’un très bon œil. Cette année, ils peuvent être rassurés. L’épidémie de grippe n’est pas des plus virulentes.

 Oui, mais, Cécile, vous nous confirmez que le nombre des cas de grippe est quand même en augmentation ?
Les consultations pour infection respiratoire aiguë d’allure grippale sont en effet en hausse à la mi-février. Trois régions sont particulièrement touchées, c’est le cas de l’ Ile-de-France, du Languedoc-Roussillon et de PACA . Mais au niveau national, on ne peut encore parler d’épidémie. A priori, le fameux seuil épidémique – c’est à dire 165 cas de grippe pour 100 000 habitants – devrait être franchi pendant les vacances scolaires. Donc à un moment idéal pour le virus ne se propage pas trop.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité