Publicité

QUESTION D'ACTU

Autisme

Susan Boyle découvre son syndrome d'Asperger à 51 ans

Susan Boyle, révélation de Britain's got Talent, vient de révéler qu'elle souffrait d'une forme d'autisme, le syndrome d'Asperger. Un diagnostic tardif qui, elle espère, mettra fin aux quolibets.

Susan Boyle découvre son syndrome d'Asperger à 51 ans Jonathan Hordle/REX/REX/SIPA

  • Publié 11.12.2013 à 15h57
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est peut-être la fin des sarcasmes et des quolibets pour Susan Boyle ! Inconnue jusqu'en 2009, cette quinquagénaire écossaise s'était fait connaître dans le monde avec sa voix époustouflante, lors de sa participation à l'émission « Britain's Got Talent ». Surexposée depuis des années, Susan Boyle a souvent dérouté par ces attitudes ou sa manière de communiquer. En fait, cette "inconnue célèbre" est atteinte d'une forme d'autisme, le syndrome d'Asperger, qu'elle a découvert récemment.

Un mauvais diagnostic à l'origine de cette découverte tardive
Dans une interview accordée au quotidien britannique The Guardian, la chanteuse confie tout d'abord, avoir été mal diagnostiquée, « quand j'étais enfant, on me disait que je souffrais du cerveau, que j'avais des lésions cérébrales », indique-t-elle, c'était un mauvais diagnostic, je l'ai toujours su. » Et Susan Boyle avait vu juste, car le bon diagnostic a été établi il y a un an. « Je suis allée chercher un diagnostic auprès d'un spécialiste écossais... J'ai pensé que j'avais une maladie plus grave. »

Elle sait depuis l'année dernière qu'elle souffre du syndrome d'Asperger, un trouble neurologique et complexe du spectre autistique qui affecte les fonctions du cerveau. Il doit son nom au pédiatre autrichien Hans Asperger qui a décrit le premier les  symptômes en 1943. En France, 400 000 personnes seraient atteintes.
Ce désordre du développement est d'origine neuro-biochimique associé à un problème génétique. Il se manifeste par des difficultés de la communication et des rapports sociaux. Les personnes qui en sont atteintes ont souvent un comportement répétitif, des intérêts et des activités spécifiques.
Pour toutes ces raisons, Susan Boyle se sent aujourd'hui plus détendue car clairement informée sur son handicap. Elle ajoute ainsi dans The Guardian : « Je pense que les gens vont mieux me traiter car ils comprendront davantage qui je suis et pourquoi je fais les choses d'une certaine façon. »

Un QI supérieur à la moyenne
Et cette dernière de conclure en indiquant, « Cela ne va rien changer à ma vie. C’est simplement un problème de santé avec lequel je dois vivre et que je dois étudier ». Par ailleurs, il faut rappeler qu'être atteint de ce syndrome ne remet pas en cause les capacités intellectuelles d'une personne. Surnommée à tort, « Susie la Simplette » dans sa ville natale, la chanteuse britannique a en effet confié que les médecins lui ont également révélé qu'elle avait un quotient intellectuel au-dessus de la moyenne.

Les enfants autistes développent parfois des dons hors du commun
Enfin, plus surprenant encore, les enfants atteints de ce syndrome développent parfois des aptitudes impressionnantes pour leur jeune âge. Interrogée dans Le Plus du Nouvel Obs, Anne Viallèle Présidente de l'Apipa-Asperger-Ted et maman d'un enfant atteint d'autisme raconte : « Au départ, on a pensé que notre fils, Fab, était surdoué. Lorsqu’il a commencé à communiquer par bribes vers 3-4 ans, il s’est mis à parler en langage soutenu du jour au lendemain. Même s’il ne faisait pas encore de phrases, il employait un vocabulaire très riche, inattendu dans la bouche d’un garçon de son âge. Je me souviens par exemple d’une fois où il a parlé de "corridor" au lieu de couloir. »
Alors, de là à dire que Susan Boyle doit son don pour la chanson à ses troubles autistiques ? Le mystère reste entier.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité