Publicité

QUESTION D'ACTU

3,5 millions de personnes atteintes

Journée Mondiale : 1 Français sur 10 connaît la BPCO

La broncho-pneumopathie chronique obstructive, tue insidieusement 17 000 personnes chaque année. Une majorité des Français sous-estiment cette maladie liée au tabac.

Journée Mondiale : 1 Français sur 10 connaît la BPCO Franklin Reyes/AP/SIPA

  • Publié 20.11.2013 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


« La maladie respiratoire qui tue à petit feu. » Ce petit feu, c’est celui qui allume la cigarette et favorise le développement d’une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Avec ce slogan sombre, la campagne 2013 de la Journée Mondiale de la BCPO, ce 20 novembre, veut insister sur le caractère mortel de cette maladie, mal connue des Français, mais qui progresse sans arrêt.

 

Une évolution silencieuse

« L’inconnue meurtrière » de 2012 l’est toujours, autant selon un sondage OpinionWay pour la Fondation du Souffle révélé à l’occasion de cette Journée Mondiale. Sur les 1028 personnes interrogées, seuls 11% ont dit connaître la maladie. La BPCO atteint pourtant 3,5 millions de Français… le plus souvent en silence. Cela contribue à en faire la 3e cause de mortalité dans le monde selon l'Organisation Mondiale de la Santé. 

 

La BPCO est une maladie chronique. Elle se manifeste par une obstruction lente des voies aériennes et des poumons. Les premiers symptômes apparaissent le plus souvent après 20 ans de tabagisme. Diagnostiquée trop tard, elle cause de graves handicaps : essoufflement fréquent, assistance respiratoire… C’est une maladie insidieuse : dans deux cas de BPCO sur trois, il est déjà trop tard au moment du diagnostic.

 

800 000 hospitalisations par an

Le sondage révèle que 9 Français sur 10 ignorent ce qu’est la BPCO. Ceux qui disent la connaître sont le plus souvent âgés de 35 à 64 ans et font partie des catégories socioprofessionnelles supérieures. Les sondés sont aussi très nombreux à sous-estimer sa prévalence. Ils sont trois quarts à penser que 100 000 personnes maximum en sont atteintes. Cette maladie, qui cause 800 000 hospitalisations chaque année est extrêmement mal jaugée. La moitié des Français considère qu’elle n’est pas mortelle, alors que 17 000 concitoyens en meurent tous les ans.

 

En premier facteur de risque de la BPCO, les sondés citent la pollution. Ils sont très loin du compte, puisque dans huit cas sur dix, le tabac est responsable de la maladie selon la Haute Autorité de Santé (HAS). 33% des Français seulement identifient bien ses causes. Dernière conséquence de cette ignorance : une petite moitié des sondés est consciente que la BPCO peut être diagnostiquée tôt… mais 35% d’entre eux ne savent pas comment. Les spiromètres sont utilisés pour la détecter en amont, en mesurant les volumes d’air inspiré et expiré par le patient. En cas de soupçon suite à cet examen, des évaluations approfondies sont réalisées. Le plus souvent, le patient est encouragé à consulter un pneumologue.

 

Le sondage révèle tout de même une bonne connaissance de la BPCO du côté des professionnels de santé interrogés, médecins généralistes et pharmaciens. Une majorité d’entre eux connaît la maladie, ses symptômes et ses facteurs de risque. Mais ils soulignent un manque de curiosité des Français : seuls 48% des médecins généralistes et 20% des pharmaciens répondent à des questions concernant la maladie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité