Publicité

QUESTION D'ACTU

1h30 de sieste pour les enfants de 4 ans

Rythmes scolaires : priorité à la sieste sur les activités

Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale présente ce mercredi des recommandations sur la réforme des rythmes scolaires. La sieste pour enfants de maternelle après le repas est préconisée.

Rythmes scolaires : priorité à la sieste sur les activités LEVY BRUNO/SIPA

  • Publié 13.11.2013 à 15h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Des recommandations mais pas de reculades ! C'est la position adoptée par Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale à l'occasion de cette semaine noire dans les écoles. Le gouvernement de François Hollande affronte, en effet, depuis hier des grèves successives dans qui touchent certaines classes de maternelle et de primaire. Jeudi, ce sont 25 % des enseignants qui seront en grève, selon le ministère, contre la nouvelle réforme des rythmes scolaires. C'est dans ce contexte très tendu que le ministre présentera ce mercredi son mode d'emploi sur la réforme des rythmes scolaires. Des recommandations à destination avant tout des écoles maternelles, là où l'application de la réforme génère les plus fortes critiques.


Mieux organiser la transition scolaire-périscolaire
Le texte, qui sera présenté au comité de suivi de la réforme (composé de représentants d'enseignants, élus, parents), n'est ni une réécriture du décret, ni une circulaire. Il s'adresse aux enseignants, mais aussi aux collectivités locales, responsables des activités périscolaires. Il invite tous les acteurs de l'école à s'inspirer des « meilleures pratiques » identifiées dans les écoles qui ont adopté la réforme à la rentrée 2013. « Les objectifs de la réforme sont particulièrement adaptés aux élèves de l'école maternelle, dont le respect des rythmes biologiques est essentiel pour faciliter les premiers apprentissages », affirme le texte. Quatre points sont mis en avant dans ce document : respecter une alternance équilibrée entre les temps d'activité et les temps calmes et de repos des enfants (sieste), aider les enfants à se repérer dans les lieux de l'école et à identifier les adultes, organiser avec un soin particulier la transition entre le scolaire et le périscolaire, et enfin, adapter les activités aux besoins des jeunes enfants.


La sieste après le repas préconisée en maternelle

Sur la sieste, le document préconise ainsi de coucher l'enfant après le repas, jusqu'à l'âge de 4 ans, pour lui permettre de dormir une heure trente à deux heures. « La sieste des élèves de deux et trois ans prime, sauf exception, sur d'autres activités » et « dépend des besoins » pour les élèves de moyenne section. Une précision qui a son importance puisqu'à cause des nouveaux rythmes scolaires, la sieste était parfois écourtée pour que les enfants puissent participer aux activités.
Ensuite, pour que les enfants se repèrent mieux dans les lieux destinés aux différentes activités et identifient mieux les intervenants (enseignants, Atsem, animateurs), le ministère propose des conseils pratiques à mettre en place. Parmi eux, des repères matérialisés au sol avec des flèches de couleur ou des pieds, ou des affichages de type trombinoscope dans l'école voire dans les classes. Et pour les tout-petits, le document recommande une prise en charge particulière car pour eux, « photos, symboles et codages n'ont pas encore de sens. »

Des réactions mitigées
« Le problème n'est pas d'envoyer des instructions, fussent-elles de bon sens », a réagi Sébastien Sihr, du Syndicat national unitaire des instituteurs professeurs des écoles et PEGC affiliés à la Fédération syndicale unitaire (SNUipp-FSU) à l'Agence France Presse. Le premier syndicat du primaire regrette notamment que ces recommandations n'aient pas été discutées en amont avec les représentants d'enseignants. « Les professeurs des écoles n'ont pas attendu ces instructions du ministre pour tenter de les mettre en oeuvre, ils savent que c'est important », rajoute Sébastien Sihr.
Enfin, ce dernier avance aussi deux pistes pour améliorer le système mis en place par le gouvernement : discuter de la possibilité de rester à la semaine de quatre jours en maternelle, sans raccourcir des journées qui intègrent temps de sieste et repos, ou concentrer les trois heures d'activités périscolaires sur un après-midi. Un débat que les chronobiologistes eux-mêmes n'ont pas encore tranché.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité