• CONTACT
Certains types de stress sont bénéfiques pour le cerveau"); newWin.document.write(""); newWin.document.write(""); newWin.document.write(""); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Certains types de stress sont bénéfiques pour le cerveau

Devoir gérer des situations modérément stressantes nous rendrait non seulement plus résilients face à l’adversité, mais réduirait aussi notre risque de développer des troubles mentaux.

Certains types de stress sont bénéfiques pour le cerveau AaronAmat/iStock


  • Publié le 31.07.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon un sondage OpinionWay datant de 2017, 9 Français sur 10 se disent stressés.
  • Les femmes sont particulièrement touchées : 60 % d'entre elles se déclarent stressées, contre 38 % pour les hommes.
  • La vie professionnelle (36 %), les problèmes financiers (35 %) et la vie personnelle (33 %) sont les principales sources de stress, devant la santé.

Mains moites, cœur qui s’emballe, perte d’appétit ou encore tenions musculaires… Vous détestez vous retrouver dans des situations de stress, que ce soit au travail ou dans votre vie privée ?

Cela pourrait pourtant être bénéfique pour votre cerveau, si l’on en croit une nouvelle étude du Youth Development Institute de l'université de Géorgie (États-Unis), publiée dans la revue Psychiatry Research. Selon ses auteurs, être soumis à des niveaux de stress faibles à modérés aiderait à développer notre résilience et préserverait de troubles de la santé mentale, comme la dépression ou les comportements antisociaux.

"Si vous vous trouvez dans un environnement où vous subissez un certain niveau de stress, vous pouvez développer des mécanismes d'adaptation qui vous permettront de devenir un travailleur plus efficace et de vous organiser de manière à être plus performant", affirme ainsi Assaf Oshri, l’auteur principal de l'étude.

Un effet protecteur contre les troubles mentaux

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de plus de 1 200 jeunes adultes ayant rempli un questionnaire concernant leur niveau de stress. Les participants ont répondu à des questions sur la fréquence de certaines pensées ou de certains sentiments désagréables comme le stress et le surmenage.

Leurs capacités neurocognitives ont ensuite été évaluées à l'aide de divers test (attention, flexibilité cognitive, mémoire des séquences d’images, mémoire de travail et vitesse de traitement).

En comparant leurs réponses aux questionnaires et leurs résultats aux tests, les chercheurs ont constaté que des niveaux de stress faibles à modérés étaient psychologiquement bénéfiques, agissant potentiellement comme une sorte d'inoculation contre le développement de symptômes de santé mentale.

"La plupart d'entre nous ont des expériences défavorables qui nous rendent en fait plus forts, explique le Pr Oshri. Il y a des expériences spécifiques qui peuvent vous aider à évoluer ou à développer des compétences qui vous prépareront pour l'avenir."

Le stress peut aussi être néfaste

Toutefois, tout le monde n’est pas égal face au stress : certaines personnes le tolèrent davantage et font ainsi preuve d’une plus grande résilience après des moments difficiles. Des facteurs comme l’âge, les prédispositions génétiques et le fait de pouvoir compter sur ses proches en cas de besoin jouent un rôle important dans la façon dont nous gérons le stress.

Les auteurs de l’étude soulignent aussi que la frontière est parfois mince entre les niveaux de stress bénéfiques et ceux qui peuvent s’avérer dommageables, tant physiquement que mentalement.

"À un certain point, le stress devient toxique, avertit le Pr Oshri. Le stress chronique, comme celui que l'on ressent lorsqu'on vit dans une grande pauvreté ou que l'on est maltraité, peut avoir des conséquences sanitaires et psychologiques très néfastes. Il affecte tout, du système immunitaire à la régulation émotionnelle, en passant par le fonctionnement du cerveau. Tout stress n'est pas forcément un bon stress."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES