• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Stress

Psoriasis : près de deux tiers des patients angoissent durant l’été

La saison estivale est une source de stress pour 30 % des personnes souffrant de psoriasis, une maladie de la peau caractérisée par des plaques rouges recouvertes de squames.

Psoriasis : près de deux tiers des patients angoissent durant l’été Martyna87/iStock


  • Publié le 29.07.2022 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 46 % des parents atteints de psoriasis ont déjà demandé à des proches d’accompagner leur enfant en sortie à leur place
  • Plus de 4 personnes sur 10 ont orienté le choix des activités de leur enfant afin qu’elles soient plus adaptées à leur problème de peau

L’été est l’une des périodes de l’année les plus attendues par les Français. Mais de nombreuses personnes atteintes de psoriasis craignent l’arrivée de cette saison, plus précisément des beaux jours et de la chaleur. Ces patients redoutent de porter des t-shirts, des jupes ou encore des shorts, car ces vêtements dévoilent leur corps et en particulier leurs plaques inflammatoires, rouges surmontées de lamelles de peau blanche, provoquées par cette maladie cutanée.

Dans une récente étude, l’association France Psoriasis et le laboratoire biopharmaceutique AbbVie ont mis en avant l’impact de cette pathologie de la peau sur le choix des vacances, sur les activités et sur la vie sociale des patients. Dans le cadre de ces travaux, ils ont interrogé 500 Français âgés de 18 ans et plus, diagnostiqués par un médecin comme atteints de psoriasis, grâce à un questionnaire en ligne.

"Le psoriasis est une pathologie qui isole"

D’après les résultats, 30 % des malades ont déclaré que l’été était une source de stress pour eux. Pour 29 % des personnes sondées, la période estivale cause de la tristesse, et même de colère pour un quart d’entre elles. "38 % sont déjà restés chez eux lors de journées de forte chaleur pour éviter de se découvrir ou sont sortis à des horaires décalés pour éviter la foule. Le psoriasis est une pathologie qui isole", a déclaré Claire Roussel, directeur médical AbbVie France, dans un communiqué. Près de 6 personnes sur 10 indiquent se cacher sous des vêtements plus couvrants. Ils ont honte de leur maladie et n’ont pas envie de répondre à des questions liées à leur psoriasis, de recevoir des commentaires désobligeants ou d’être victimes de moqueries.

L’annulation des vacances à cause du psoriasis

Selon l’association, un quart des patients ont déjà renoncé à leurs vacances au bord de la mer, d’une piscine, en montage ou chez des amis à cause de leur affection. D’autres décident de prendre leurs congés à une autre période durant laquelle les températures sont plus basses. "Le psoriasis conditionne ainsi la vie sociale pendant cette période : plus du tiers des patients vont se recentrer sur des sorties en petit comité (37 %) ou vont privilégier des activités individuelles (36 %). Une situation qui a un fort retentissement chez les jeunes, puisqu’en moyenne, un jeune sur deux a déjà annulé ses vacances à cause de son psoriasis", peut-on lire dans l’étude.

Un impact sur la vie sentimentale

Le psoriasis a également des conséquences sur les relations amoureuses des patients. D’après les travaux, 56 % des jeunes touchés par la pathologie ont déjà renoncé à une aventure sentimentale l’été, car ils ne se sentaient pas capables de parler de leur psoriasis. "Ces résultats confirment les constats faits grâce à la permanence téléphonique de l’association", a conclu Bénédicte Charles, présidente de France Psoriasis.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES