• CONTACT
\ Pour éviter la pénurie de paracétamol, l’ANSM prend des mesures drastiques\ \ \ \ \
\ \ '+divToPrint+'\
\ '; var newWin=window.open('gfdfg','Print-Window','width=1200,height=1000,scrollbars=1'); newWin.document.write(''+winHtml+''); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Médicament

Pour éviter la pénurie de paracétamol, l’ANSM prend des mesures drastiques

Afin d’éviter la pénurie de médicaments contenant du paracétamol, il est recommandé aux pharmaciens de réguler la vente en privilégiant la dispensation sur ordonnance.

Pour éviter la pénurie de paracétamol, l’ANSM prend des mesures drastiques art159/istock


  • Publié le 27.07.2022 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le paracétamol agit généralement une vingtaine de minutes après sa prise et pendant quatre heures.
  • Pour les adultes, la dose maximale généralement recommandée est d'un gramme par prise, trois fois par jour, en espaçant d’au moins six heures.

Privilégier la vente de médicaments contenant du paracétamol aux patients disposant d’une ordonnance et, pour ceux qui n’en ont pas, les limiter à deux boîtes : ce sont les recommandations de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) dans un communiqué, publié le 12 juillet, pour tous les pharmaciens de France.

Un retard d’approvisionnement

L’objectif est de ne pas vider les stocks de paracétamol, qui sont bas depuis plus de deux semaines. "À ce jour, il existe des retards d'approvisionnement des formes orales et des suppositoires de paracétamol”, assurait l'ANSM. L'autorité de santé évoque deux raisons à cette situation : les difficultés de production et l’augmentation des consommations de paracétamol dans le contexte de la septième vague de la Covid-19. 

Un retour à la normale

Mais l’ANSM rassure aussitôt. "D'après les données disponibles à ce stade, la situation devrait revenir à la normale à l'issue de la période estivale”. Le laboratoire Sanofi, qui fabrique des médicaments à base de paracétamol, a quant à lui assuré qu’il n’y avait "aucun risque de rupture de paracétamol en France". 

Selon le site Vidal, le paracétamol est le médicament antalgique le plus consommé en France. Il permet de soulager de nombreuses manifestations douloureuses (dont les symptômes de la Covid-19) comme les maux de tête, la fièvre, les douleurs dentaires ou articulaires, les états grippaux ou encore les règles douloureuses. 

Uniquement en cas de besoin immédiat

Dans ce contexte de tension, pour ne pas vider les stocks de paracétamol, l’ANSM demande aussi aux patients de s’auto-réguler : "Durant cette période, afin de garantir un accès à tous les patients le nécessitant, ne demandez du paracétamol à votre médecin ou à votre pharmacien que si vous en avez un besoin immédiat (traitement de la douleur ou fièvre importante)”. 

Mélanie Cachet, directrice adjointe de la direction de l'inspection de l'ANSM, a déclaré à l’Agence France Presse (AFP) que toutes ces mesures devraient permettre que "l'ensemble des patients puissent avoir accès au médicament". L’ANSM a également interdit l’exportation de paracétamol par les grossistes-répartiteurs. Enfin, toujours selon l'autorité sanitaire, l’approvisionnement des hôpitaux en paracétamol sous toutes formes est assuré, même durant cette période de tension sur les stocks.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES