• CONTACT
\"Nous buvons du microplastique\", alerte l’ONG Agir pour l’environnement'); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Pollution dans l'eau

«Nous buvons du microplastique», alerte l’ONG Agir pour l’environnement

La plupart des bouteilles d'eau minérale contiennent des microplastiques, selon l'enquête d'une association écologiste.

\ tylim/iStock


  • Publié le 21.07.2022 à 14h52
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Depuis 1950, 8,3 milliards de tonnes de plastiques ont été produites, dont la moitié ces quinze dernières années.
  • Chaque semaine, nous ingérons en moyenne 5 grammes de plastique, l’équivalent d’une carte de crédit, d'après l'association.

Du polypropylène, du polyéthylène, du PET... En d'autres termes, du plastique, présent dans l'eau de sept bouteilles sur neuf.

Voilà le constat inquiétant dressé par l'association Agir pour l'environnement qui publie ce jeudi les résultats d’analyse de plusieurs bouteilles d'eau, de plusieurs marques différentes, par un laboratoire spécialisé.

La pire est destinée aux enfants

Les microplastiques sont des particules de moins de 5 millimètres. On en retrouve des quantités souvent faibles mais très variables. La bouteille d'eau qui en contient le plus est destinée aux enfants : La Vittel kids, avec 121 microparticules.

Le plastique peut autant venir du bouchon que de la bouteille. "Le plastique se dégrade inexorablement et il commence à se dégrader avant même que nous ayons commencé à consommer l'eau", explique Nathalie Gontard, spécialiste des emballages à l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae) pour France Info.

Dès 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaissait officiellement la contamination de l’eau aux microplastiques. Et utiliser un contenant plastique pour conserver l'eau augmente, de fait, le risque d'en ingérer davantage...

"On pense acheter de l'eau pure"

"Pour nous, c'est un scandale. On pense acheter de l'eau pure, mais elle contient du plastique", fustige Magalie Ringoot, la coordinatrice des campagnes de l'association.

Agir pour l'environnement demande aux pouvoirs publics d'interdire les bouteilles en plastique et aux fabricants de les remplacer par des bouteilles en verre ou par de la vente en vrac.

Le plastique a la triste spécificité de ne pas disparaître mais de se fragmenter en microparticules et nanoparticules et de perdurer pendant des centaines d’années. Sous l’action du temps, de la chaleur, de la lumière ou de l’abrasion, la pollution devient imperceptible mais demeure bien réelle, contaminant la biodiversité, le cycle de l’eau, les sols, la chaîne alimentaire et in fine nos organismes”, peut-on lire sur le site de l'association.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES