Publicité

QUESTION D'ACTU

Sept fois moins de cas en un an

De moins en moins de cas de rougeole depuis 2011

Les nouvelles données de l’Institut de Veille sanitaire rapportent que le nombre de cas de rougeole est en chute régulière depuis 2011. L'INVS rappelle tout de même l’importance d’être vacciné.

De moins en moins de cas de rougeole depuis 2011 Sergei Chuzavkov/AP/SIPA

  • Publié 17.10.2013 à 18h14
  • |
  • |
  • |
  • |


De nombreux adultes ne sont pas vaccinés contre la rougeole. Selon l’Institut National de Prévention et d’Education pour la santé (Inpes), cela pourrait se traduire par des épisodes épidémiques dans cette population. Cependant, depuis début 2012, le bilan général est bon, comme le montrent les dernières données de l’Institut de Veille sanitaire (Invs).

 

7 fois moins de rougeole depuis avril 2011

En janvier 2013, l’Invs rappellait qu’il est nécessaire de se faire vacciner contre la rougeole car le virus recommence à circuler en France. En 2012, 859 cas ont été répertoriés. En 2011, la France a connu un pic de recrudescence de la maladie avec 15 000 cas. Cette épidémie inquiète toujours les autorités sanitaires.

 

Le nombre de cas de rougeole enregistrés est pourtant en chute régulière depuis cette date : entre mars 2012 et septembre 2013, 7 fois moins de cas ont été répertoriés.  Depuis début 2012, aucun pic n’a dépassé les 500 cas. On note aussi moins d’admissions aux urgences pour des rougeoles.

 

 

Plus d’adultes touchés, surtout dans le Sud de la France

Tous les Français ne sont pas exposés de la même façon à la rougeole. L’Invs relève en effet des foyers où la maladie est particulièrement vivace. Les départements où l’on relève le plus de cas sont surtout situés dans le Sud du pays : Alpes-Maritimes, Hautes-Alpes, Drôme et Lozère sont les premiers concernés. Globalement, le Sud-Est est plus touché en termes de nombre de cas, mais si dans certains départements, aucun cas n'est recensé. Le Sud-Ouest lui, est intégralement concerné.

 

 

Les principales victimes de la rougeole sont les enfants de moins de un an avec une incidence de 5,5 cas pour 100 000. Suivent les 1-4 ans avec 2,5 cas pour 100 000 et les 25-29 ans avec un cas pour 100 000. Les âges les plus touchés sont aussi les plus exposés au risque. En effet, en-dessous de 1 an et au-delà de 20 ans, les formes compliquées de la rougeole sont les plus fréquentes. En 2012, 50% des cas répertoriés concernaient des adultes (plus de 15 ans).

 

Eradiquer la rougeole est l’objectif français

L’Inpes incrimine un manque de rigueur des Français face à la vaccination. « On estime que la recrudescence de la rougeole, la diffusion du virus et l’épidémie actuelle sont la conséquence d’un niveau insuffisant et hétérogène de la couverture vaccinale et de l’accumulation progressive de personnes non immunisées conduisant à des poches de sujets sensibles au virus. »

 

Ces considérations ont poussé la France à classer à nouveau la rougeole comme « maladie à déclaration obligatoire » en 2005. L’objectif de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est d’éradiquer la maladie. La France s’y est engagée. L’Inpes rappelle que la population doit faire un effort pour atteindre ce but, qui « ne peut être atteint que si au moins 95% de la population reçoit deux doses de vaccin. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité